La première ministre avec les présidents des conseils régionaux

La première ministre Élisabeth Borne a rencontré les présidents des conseils régionaux de France et des territoires d’outre-mer. Le gouvernement et les collectivités se sont mis […]

La première ministre Élisabeth Borne a rencontré les présidents des conseils régionaux de France et des territoires d’outre-mer. Le gouvernement et les collectivités se sont mis d’accord sur un programme de projets communs axés sur le travail, la transformation écologique, la mobilité, le développement économique et la réindustrialisation. L’État et les régions coopéreront pour apporter des réponses immédiates aux Français sur des questions telles que l’emploi, l’éducation, la conversion écologique, la santé et l’agriculture. Toutes les autorités locales doivent travailler ensemble pour créer le plein emploi, pour faire face à l’urgence climatique et pour assurer l’égalité des chances dans la République. C’est dans ce dialogue respectant le rôle de chacun qu’une action publique efficace peut être garantie.

L’État et les Régions ont convenu de s’attaquer à quatre questions clés qui contribueront à améliorer leur efficacité. Ces enjeux sont le plein emploi, la transition écologique, la mobilité, le développement économique et la réindustrialisation. Ils identifieront des solutions rapides et concrètes à ces questions, ainsi qu’un objectif commun pour chaque enjeu et proposeront une stratégie de travail avec un calendrier et une méthode appropriés. Ils chercheront à rendre les politiques publiques plus réactives aux préoccupations des citoyens en travaillant avec les autres institutions régionales et les associations d’élus. Dans la mesure du possible, les politiques seront adaptées à la réalité des régions.

D’ici la fin de l’année, Élisabeth Borne rendra compte à Carole Delga, présidente de Régions de France, de l’avancement de cet engagement à travailler ensemble. La première ministre a rappelé l’importance de cette relation de travail pour trouver des réponses à des problèmes tels que le chômage, la transition écologique et la réindustrialisation de la France. L’union des forces et la création conjointe de solutions, loin de toute posture institutionnelle, sont un gage de sérieux et de réussite pour l’avenir. « En plus de travailler avec l’ensemble des collectivités locales, le gouvernement travaille également avec l’AMF, l’ADF et les intercommunalités de France afin de garantir la cohérence des interventions, de favoriser la modernisation du pays, de lutter contre la transition écologique et de préserver la souveraineté nationale », a ajouté en substance la cheffe du gouvernement.