Collecte et tri des déchets alimentaires à Saint-Germain-en-Laye

Après Houilles fin octobre, c’est au tour de Saint-Germain-en-Laye de se lancer dans l’expérimentation de la collecte et du tri des déchets alimentaires. C’est la société […]

Après Houilles fin octobre, c’est au tour de Saint-Germain-en-Laye de se lancer dans l’expérimentation de la collecte et du tri des déchets alimentaires. C’est la société Nicollin qui est missionnée par l’Agglo, en lien étroit avec les services municipaux, pour accompagner les habitants du quartier du Bel-Air, choisi pour cette expérimentation. Cette collecte des déchets alimentaires est expérimentée dans 5 « quartiers test » à Houilles, Le Pecq, Le Port-Marly, Saint-Germain-en-Laye et Croissy-sur-Seine qui se sont portés volontaires. Cette expérience, prévue pour une durée d’au moins 1 an, concerne 17 800 habitants, soit environ 5 % de la population totale de la communauté d’agglomération.

Les équipes Nicollin viendront à leur rencontre en porte-à-porte dès le 28 novembre afin de les informer et distribuer le kit de tri déchets alimentaires – bio-seau ajouré (1) 10 litres, sacs kraft, guide de tri – à ceux qui souhaitent se lancer. Ils pourront retrouver également les animateurs les vendredis 2, 9 et 16 décembre ainsi que les vendredis de janvier 2023 sur leur stand au marché des Rotondes (2) pour répondre à toute question, s’inscrire et recevoir leur kit. Enfin, les habitants des quartiers concernés peuvent s’inscrire directement et toujours gratuitement sur la plateforme Upcycle. Dûment équipés, ils pourront alors déposer leurs déchets alimentaires dans les 11 points d’apport volontaire implantés dans le quartier.

Une fois collectés, ces déchets alimentaires seront acheminés vers un centre de traitement spécialisé situé à proximité et seront traités via un procédé de méthanisation (pour Houilles et Saint-Germain-en-Laye) qui produira du gaz concourant à la production locale d’énergie renouvelable ou via un procédé de compostage électromécanique innovant (pour Croissy-sur-Seine, Le Pecq et le Port-Marly). Cette technologie transforme les déchets alimentaires en compost en 15 jours. La machine, fabriquée en France, est mise en œuvre par Upcycle, en partenariat avec Triethic, structure locale d’insertion. Outre la création d’emplois d’insertion, cette solution permet de transformer les déchets en un compost de qualité, et est la plus sobre en termes d’empreinte carbone.

Pour rappel, l’objectif de cette expérimentation est d’anticiper la généralisation du tri des déchets alimentaires au 1er janvier 2024 inscrite dans la loi Agec – loi anti-gaspillage pour une Économie circulaire –, en vue de leur valorisation organique ou énergétique. Dans le cadre de cette loi, tous les ménages doivent disposer d’une solution de tri à la source de leurs déchets alimentaires (appelés aussi biodéchets) à partir du 1er janvier 2024 en vue de leur valorisation organique ou énergétique. Pour toute question, vous pouvez contacter le service Environnement de la CASGBS, de 8 h 30 à 17 h 30, au 01 30 09 75 36 ou écrire à l’adresse [email protected]

(1) Il est recommandé d’utiliser un bio-seau « ajouré » : les « trous » permettent ainsi une meilleure circulation de l’air. Les déchets ainsi aérés vont sécher, ce qui réduit sensiblement les risques d’odeurs désagréables.
(2) Dans le cas où vous seriez absent le jour du passage des agents Nicollin, il vous sera possible de récupérer gratuitement ce kit aux adresses ci-dessous :
• Agence Nicollin, 9 rue Panhard et Levassor, à Chanteloup-les-Vignes. Du lundi au samedi de 8h à 19h.
• Marché des Rotondes « Stand Nicollin » Place des Rotondes, à Saint-Germain-en-Laye. Les 2, 9 et 16 décembre 2022 et les vendredis de janvier 2023 de 15h à 19 h 30.


La Communauté d’agglomération Saint Germain Boucles de Seine (CASGBS) est composée de 19 communes : Aigremont, Bezons, Carrières-sur-Seine, Chambourcy, Chatou, Croissy-sur-Seine, Houilles, L’Étang-la-Ville, Le Mesnil-le-Roi, Le Pecq, Le Port-Marly, Le Vésinet, Louveciennes, Maisons-Laffitte, Mareil-Marly, Marly-le-Roi, Montesson, Saint-Germain-en-Laye (fusionnée avec Fourqueux depuis le 1er janvier 2019) et Sartrouville.