Déploiement du pass

Déploiement du pass

Le pass Culture qui a pour vocation de rapprocher la culture de tous les citoyens vient d’être élargi à de nouveaux territoires.

Pensé pour tous les publics, et surtout ceux qui sont ou se sentent exclus de la culture, le pass Culture a pour objectif de susciter l’envie des jeunes générations d’y participer et de leur donner accès à des propositions artistiques et culturelles sur tout le territoire.
Ouverte et partagée, l’application pass Culture, qui géolocalise les offres culturelles, résulte d’un processus de co-construction mené en continu avec des jeunes participant à l’expérimentation et les acteurs culturels.
Depuis le 1er février 2019, plus de 16 000 réservations d’offres culturelles ont été réalisées grâce au pass Culture dans les 5 départements d’expérimentation (Bas-Rhin, Finistère, Guyane, Hérault, Seine-Saint-Denis). Parmi les biens et activités plébiscités par les jeunes utilisateurs :
• les livres (près de 6000 commandes),
• les concerts et festivals de musique (plus de 2600 réservations)
• la musique en ligne (plus de 1700 réservations),
• les vidéos en ligne (plus de 1500 réservations).
Fort des enseignements de la première vague d’expérimentation, le déploiement du pass Culture se poursuit et s’étend désormais à 150 000 jeunes :
• Il sera accessible à la totalité des jeunes de 18 ans, résidant dans les 5 premiers départements d’expérimentation (Bas-Rhin, Finistère, Guyane, Hérault, Seine-Saint-Denis).
• 7 nouveaux territoires, à la demande d’élus de différentes collectivités, intégreront l’expérimentation : l’ensemble de la région Bretagne (les Côtes-d’Armor, l’Ille-et-Vilaine et le Morbihan), les Ardennes, le Doubs, la Nièvre, la Saône-et-Loire, le Val-de-Marne et le Vaucluse.
Le processus sera le même que celui mis en place pour la première phase d’expérimentation : après inscription sur le site https://pass.culture.fr/, vérification de
leur éligibilité et activation des 500 euros dans leur pass Culture, les bénéficiaires pourront réserver toutes les activités et biens culturels référencés.
Cette nouvelle étape d’expérimentation permettra de poursuivre et d’enrichir sur une plus grande échelle l’analyse des usages des jeunes utilisateurs notamment à un niveau plus qualitatif.

Un dispositif accessible à tous
L’accueil et la prise en compte des personnes en situation de handicap est une priorité pour le ministère du la Culture, et c’est pour cette raison que l’application du pass Culture est pensée pour être accessible techniquement aux jeunes en situation de handicap et qu’elle comporte un nombre significatif de propositions qui leur soient ouvertes. Le ministère est pleinement mobilisé… pour inclure et accompagner les jeunes en situation de handicap tout au long du processus de création de l’application.
L’interface du pass Culture, qui sera généralisée à terme, devra être pleinement accessible et prendre en compte toutes les formes de handicap. Le pass Culture devra également donner accès à des propositions d’activités artistiques et culturelles inclusives, et mentionner systématiquement la capacité des lieux à accueillir les personnes en situation de handicap. Pour permettre à tous les jeunes, quelle que soit leur situation, de bénéficier de toute la richesse et la diversité de l’offre artistique et culturelle, l’équipe en charge du développement du pass Culture associe les jeunes en situation de handicap dans les territoires concernés par l’expérimentation en cours. Un nombre significatif de jeunes en situation de handicap y feront part, dans les mois à venir, de leurs retours d’expérience. En parallèle, les structures culturelles participant à l’expérimentation sont sensibilisées par le ministère de la Culture à la nécessité de nommer un référent handicap et d’intégrer un objectif spécifique handicap dans leurs contrats d’objectifs et de moyens.
Le ministère a par ailleurs créé un fonds dédié permettant l’équipement des salles en matériel d’accessibilité (audiodescription, sous-titrage, boucle magnétique) et le développement de la programmation d’œuvres accessibles. En 2018, 82 salles de spectacle réparties sur le territoire, dont 2 salles en Océanie, se sont ainsi engagées et ont été soutenues.

Leave a Reply

Your email address will not be published.