Le Secours populaire… et humaniste

Le Secours populaire… et humaniste

À l’occasion du « Printemps de la solidarité mondiale », le Secours populaire a organisé une multitude d’initiatives pour faire connaître ses projets dans le monde, sensibiliser à la solidarité internationale et collecter des fonds.

En mars, au moment du printemps, le Secours populaire français (SPF) a mis en avant ses projets internationaux et a présenté le « Printemps de la solidarité mondiale ». L’association universalise la solidarité, car la solidarité est grande comme le monde.
Pour le Secours populaire, la solidarité en France, en Europe et dans le monde est fondamentalement la même : il s’agit de « tendre la main » aux personnes en situation de pauvreté et de précarité et d’agir avec elles, afin qu’elles se sortent de leurs difficultés.
Sur l’ensemble des continents, les partenaires de l’association sont à l’origine des projets et en assurent la mise en œuvre, dans le respect des habitudes culturelles locales et avec le souci de développer l’autonomie des populations.
Dans un contexte planétaire où les fléaux du racisme, de la xénophobie, de la haine de l’autre font rage, il est indispensable d’agir au développement de la solidarité partout dans le monde. De plus en cette année anniversaire des 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant, le SPF redouble d’efforts pour sensibiliser encore plus d’enfants à la solidarité, pour leur donner les clés de compréhension du monde et favoriser l’émergence d’adultes solidaires. Ainsi pour ce faire, elle recueille la parole des enfants avec les cahiers « Le dire pour agir ».
Pour développer ses activités dans le monde, le Secours populaire collecte des dons financiers, notamment lors d’initiatives populaires. Parmi celles-ci, les « Fêtes des couleurs » qui mobilisent les originaires de différents pays pour valoriser les cultures autour de la musique, artisanat, cuisine… et les « chasses aux œufs solidaires », au moment de Pâques, figurent parmi les plus conviviales. Plus de 300 chasses aux œufs ont été organisées cette année à travers la France avec la participation des enfants du mouvement « copain du Monde » !
3 348 200 personnes en difficulté ont été aidées en France et dans le monde en 2017 par les 80 000 bénévoles du Secours populaire. Le SPF rassemblera, du 15 au 17 novembre 2019, à Perpignan, 1 200 délégués de France, d’Europe et du monde, pour construire un projet commun et mondialiser la solidarité, ici et là-bas.

La solidarité est grande comme le monde
• Répondre à l’urgence
Toute l’année, le Secours populaire répond à des situations d’urgence. Quelques exemples :
– en Indonésie : réhabilitation d’une école. Le SPF avec ses partenaires philippin et indonésien apporte la solidarité aux victimes des trois catastrophes qui ont dévasté le pays. À Lombok, Palu et Banten, plus de 45 000 personnes ont reçu des produits de première nécessité (kits d’hygiène et alimentaires et filtres à eau) et des tentes. Et un projet de réhabilitation d’une école est en cours.
– ouragans : réouverture d’une maison de quartier à Saint-Martin. L’association Madtwoz Family, qui avait vu les locaux de sa maison de quartier totalement dévastés par le passage de l’ouragan Irma, peut à nouveau accueillir les jeunes du quartier de Sandy Ground et leur proposer diverses activités sportives, artistiques, créatives et de formation. Le Secours populaire apporte son soutien dans la relance de ces activités, mais aussi dans la mise en place de nouveaux projets.
• Solidarité migrants-réfugiés ici et là-bas
Depuis des années, toutes les régions du monde sont confrontées au douloureux problème des migrants et des réfugiés qui fuient la misère, les guerres, les persécutions. Avec ses partenaires locaux, le Secours populaire se mobilise pour agir concrètement en apportant une aide alimentaire, vestimentaire, des abris, des formations, mais aussi de l’accompagnement scolaire et des soutiens sanitaires, psychologiques et sociaux.
En France, les 80 000 bénévoles du Secours populaire viennent en aide aux personnes migrantes et réfugiées : soutien alimentaire, accès aux droits, cours d’alphabétisation, écoute, séjours de vacances, etc. La solidarité s’exprime également par l’implication des personnes dans les activités de solidarité et par des dons financiers pour le « fonds d’urgence migrants réfugiés ici et là-bas ».
– en lien avec Solidarité populaire, le SPF organise des distributions alimentaires pour les familles grecques en situation de précarité et les familles réfugiées à Athènes et dans les environs ;
– avec Development for People and Nature Association, des distributions de kits de première urgence sont organisées pour des milliers de réfugiés syriens au et les familles hôtes libanaises.
• Garantir la sécurité alimentaire
Différents programmes sont menés pour répondre au besoin vital alimentaire : développement d’une agriculture respectueuse de l’environnement, mise en place de coopératives agricoles ou encore éducation à la nutrition.
– au Bénin, avec le soutien de l’Agence française de Développement, un programme de lutte contre la malnutrition permet à 5 000 enfants de 4 communes rurales de bénéficier d’un suivi médical et nutritionnel. Aussi les mères sont formées pour suivre l’état nutritionnel de leurs enfants et les pères accompagnés afin d’assurer un meilleur rendement et une diversification de leurs activités agricoles.
• Encourager les activités génératrices de revenus
Le Secours populaire développe la production artisanale, la pisciculture ou encore des coopératives agricoles afin que les populations aient des revenus stables et améliorent leurs conditions de vie.
– au Salvador, avec le soutien de l’Agence française de Développement, les communautés paysannes de Comasagua organisées en coopératives augmentent leur capacité de production en diversifiant leurs cultures et en améliorant la qualité des sols et la gestion de l’eau. Ce projet permet l’essor économique des familles paysannes, en les aidant à développer les circuits courts de commercialisation.
• Faciliter la scolarisation, l’éducation et la formation
Le Secours populaire et ses partenaires favorisent l’accès à l’éducation afin que tous puissent apprendre, s’épanouir et participer à l’évolution de la société dans laquelle ils vivent. Ils permettent ainsi la construction et la réhabilitation d’écoles, de cantines, de bibliothèques, de centres de loisirs…
– au Népal, le SPF contribue à la reconstruction d’une école, dans la commune de Mahalaxmi, en partie détruite lors du tremblement de terre d’avril 2015. C’est une école communautaire villageoise publique qui dispense un enseignement allant du primaire au secondaire. Le projet mené favorise le retour à l’école de 600 enfants et améliore les conditions d’études, d’hygiène et de sécurité.
• Assurer des actions de prévention et de soins
Avec les Médecins du SPF, l’association agit auprès des populations exclues des soins : soutien à des centres de santé et à des cliniques mobiles, actions de prévention et de dépistage…
– en Roumanie, le Secours populaire soutient des futures mamans en leur fournissant des kits naissances avec poussettes, vêtements, couches, produits d’hygiène… afin qu’elles puissent accueillir leur bébé dans un minimum de confort.
• Développer l’accès à l’eau et à l’énergie
L’accès à l’eau et à l’énergie est souvent lié à la santé, l’hygiène, la nutrition et le développement agricole et local. Dans les zones déshéritées ou difficilement accessibles, le Secours populaire conduit des programmes d’adduction, de traitement d’eau et d’électrification.
– au Burkina Faso, le SPF intervient pour soutenir les populations déplacées suite à l’aménagement des forêts : réhabilitation des forages et mise en place des actions de protection des ressources naturelles et de reboisement, tout en renforçant les capacités de gestion de l’eau.
• Faciliter l’accès à la culture, aux loisirs, aux sports
Partout dans le monde, la pauvreté et la précarité isolent les personnes qui en sont victimes. Subvenir aux besoins vitaux ne suffit pas, mais doit aller de pair avec une action favorisant l’ouverture et le lien social. Le SPF soutient ses partenaires dans l’accès à la culture, aux sports, aux loisirs et au moment des fêtes de fin d’année.
– en Haïti, le Secours populaire aide à la création de 10 bibliothèques scolaires à Jacmel et à l’organisation de formations pour mettre en place une bibliothèque mobile adaptée en milieu rural. 600 ouvrages sont sélectionnés pour la jeunesse, stockés dans des malles de voyage en métal afin de faciliter transport et échange.
• Favoriser l’autonomie des femmes
Les inégalités auxquelles sont confrontées les femmes dans le monde sont criantes. Nombre d’actions menées ont pour ambition d’aider les femmes à accéder à une autonomie financière.
– au Mexique, 160 femmes Mixes et Huaves affectées par les séismes et les pluies tropicales de 2017 relancent leurs activités productives par l’achat des matériaux et des intrants leur permettant d’améliorer leur économie familiale et retrouver leur autonomie ;
– dans l’État de Campeche, sur la côte Atlantique, le Secours populaire participe à l’autonomisation de femmes mayas. Premier pas du renforcement de son partenaire Muuch Kambal, l’achat d’un véhicule permettant à ses membres de se rendre dans les 34 communautés qu’ils accompagnent dans leur développement.
• Accompagner la jeunesse solidaire
Les jeunes sont aussi confrontés à des difficultés : chômage, mobilité, non-accès aux soins, précarité étudiante, non-départ en vacances, etc. Avec eux, le SPF développe des actions de sensibilisation à la citoyenneté et à la solidarité internationale. En les plaçant au cœur de ses actions, l’association organise des séjours interculturels par exemple un échange de jeunes franco-russes pendant l’été 2019 ou encore en 2020, le Festival des Solidarités.
– à Jérusalem-Est, avec le soutien de l’Agence française de Développement, un projet de résilience de la jeunesse palestinienne et de sa mobilisation autour d’initiatives citoyennes et solidaires, offre l’opportunité aux jeunes de s’organiser en comités de volontaires et de développer de nouvelles solidarités sur leurs lieux de vie. Par exemple, 22 jeunes du quartier d’Hizma ont organisé une collecte d’argent pendant le ramadan. Et le montant recueilli d’environ 230 € a servi à acheter des denrées alimentaires et à les redistribuer aux familles les plus pauvres du quartier.
• Éduquer à la citoyenneté et à la solidarité internationale
En France et dans le monde, le Secours populaire avec son mouvement d’enfants « copain du Monde » sensibilise, notamment les enfants et les jeunes, aux situations de pauvreté et aux droits de l’enfant. Il invite à agir et offre à chacun la possibilité de prendre part à l’action. Cette démarche prévaut aussi avec les personnes qui reçoivent la solidarité du SPF.
– la fédération du Loiret du Secours populaire a organisé, du 8 au 16 avril, un village d’enfants « copain du Monde ». 36 enfants du Loiret et d’Algérie se sont retrouvés à Ingrannes, à l’orée de la forêt d’Orléans, pour vivre un séjour solidaire et interculturel. En cette année anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, des activités seront proposées aux enfants tout au long du village afin de leur faire découvrir et comprendre leurs droits et de les rendre auteurs et acteurs de solidarité ;
– la fédération du Puy-de-Dôme du Secours populaire va réunir, à Super-Besse, en août prochain, 50 enfants de toutes les villes jumelées avec Clermont-Ferrand (Espagne, Grande-Bretagne, Portugal, USA…) au sein d’un village d’enfants « copain du Monde ».

Leave a Reply