Un soutien pour l’emploi

Un soutien pour l’emploi

Signature du Pacte régional d’investissement dans les compétences entre l’État et la Région Ile-de-France.

Dans le cadre du déploiement du Plan d’Investissement dans les compétences, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, Michel Cadot, Préfet de la région d’Ile-de-France, Préfet de Paris, et Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France ont signé le Pacte régional d’investissement dans les compétences entre l’État et la Région Ile-de-France 2019-2022, en présence de Jean-Marie Marx, Haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi.
Dans le cadre du Pacte 1,82 milliard d’euros seront dédiés à la formation dont  1 051 millions d’euros de l’État et 772 millions d’euros du Conseil régional d’Ile-de-France. Ce qui facilitera l’accès à la formation à 78 305 Franciliens (jeunes et demandeurs d’emploi) pour l’année 2019, auxquels s’ajouteront 45 500 formations financées par Pôle emploi chaque année (soit une augmentation de près 36 000 places par rapport à l’année 2018).
Le pacte va notamment permettre d’intensifier les Parcours d’entrée en emploi, qui, par conséquent, soutiendra les jeunes éloignés de l’emploi à construire leur projet professionnel en vue d’accéder à l’alternance ou à une formation qualifiante et de l’élargir aux bénéficiaires du RSA.

 Les actions
Parmi les actions novatrices du Pacte, figurent le développement de formations construites « sur mesure » avec les entreprises pour répondre à leurs besoins de recrutement, l’expérimentation de formations en situation de travail pour remettre en activité les publics les plus vulnérables, des actions de lutte contre l’illectronisme dans les quartiers en politique de la ville dont le double objectif est de développer l’usage du numérique dans les structures d’insertion sociale tout en repérant mieux les publics susceptibles d’entrer dans une dynamique de parcours de formation vers l’emploi. Pour moderniser les contenus pédagogiques, le Pacte va aussi financer un incubateur de la réalité virtuelle.
« L’objectif du PIC, c’est doter les plus vulnérables d’un marchepied vers l’emploi, c’est apporter des réponses personnalisées aux besoins des entreprises notamment celles qui peinent à recruter, c’est inventer de nouvelles façons de faire. Finalement, c’est partir des besoins de chacun, reconnaître et valoriser les compétences acquises pour se projeter dans la société des compétences. C’est un enjeu primordial dans cette région qui connaît un dynamisme en matière d’emploi, mais qui est également confrontée à des inégalités fortes et des risques d’exclusion pour les plus vulnérables. Enfin, ce plan permettra de répondre aux besoins en compétences des JO de Paris 2024 qui vont créer 150 000 opportunités d’emploi » a déclaré Muriel Pénicaud.
Pour Jean-Marie Marx « La formation demeure la meilleure des solutions pour vaincre le chômage et pour remettre le pied à l’étrier des jeunes et des demandeurs d’emploi. Le Plan d’investissement dans les compétences, qui conjugue les efforts de l’État et de la Région, va permettre de répondre aux besoins des personnes en recherche d’emploi et des entreprises et de créer des ponts vers son avenir professionnel. Avoir de la visibilité change tout pour transformer le système ».
Pour Valérie Pécresse, « la signature d’aujourd’hui s’inscrit dans la droite ligne de ce que nous avons engagé depuis mai 2018.
Au total, en Ile-de-France, près de 63 000 entrées en formation ont ainsi été financées à destination des publics en recherche d’emploi en 2018. Ces formations permettent notamment de répondre aux besoins des métiers en tension identifiés en Ile-de-France. Ainsi, plus de 2 500 places ont été proposées dans le secteur sanitaire et social, plus de 2 300 dans le transport et la logistique, près de 2 200 dans le numérique, 1 680 dans l’hôtellerie, la restauration, le tourisme et l’alimentation et 1 640 dans le domaine administratif. À l’issue de leur formation, 85 % des stagiaires se disent “satisfaits ou très satisfaits” de celle-ci et ils sont plus de 60 % à être en emploi 6 mois après celle-ci ».
Les Pactes régionaux d’investissement dans les compétences constituent le volet régional du Plan d’investissement dans les compétences, doté de 15 milliards d’euros sur 5 ans. Ils traduisent la volonté de l’État et des Régions d’intensifier et de transformer les parcours de formation des jeunes et des demandeurs d’emploi non qualifiés. Cet investissement exceptionnel doit permettre d’améliorer l’impact des parcours de formation pour les entreprises et les personnes en recherche d’emploi :
• former 1 million de demandeurs d’emploi et 1 million de jeunes ;
• répondre aux besoins des métiers en tension dans une économie en croissance ;
• contribuer à la transformation des compétences, notamment liée aux transitions écologique et numérique.
Après les régions Bourgogne Franche-Comté, Grand Est, Nouvelle-Aquitaine, Centre-Val de Loire, Hauts-de-France, Pays de la Loire, Bretagne, Normandie, Occitanie, la Région Île-de-France est la dixième région à contractualiser avec l’État pour proposer des actions de formation destinées aux publics éloignés de l’emploi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.