Métiers du ferroviaire : 1re pierre et 1er rail à Aubergenville

Métiers du ferroviaire : 1re pierre et 1er rail à Aubergenville

Didier Kling, président de la CCI Paris Ile-de-France, Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines et du GIP ActivitY’, Xavier Gruz, directeur du projet Éole – NExTeo SNCF Réseau et Jacques Empinet, président du Conseil d’établissement de l’ÉA, les écoles des éco-activités ont posé la première pierre et le premier rail de la plateforme ferroviaire de l’ÉA-Itedec à Aubergenville. Ce projet de 2,80 M€, unique en France, formera entre 2019 et 2021, près de 300 apprentis et stagiaires aux métiers du ferroviaire.
L’Ile-de-France concentre la zone la plus dense en activité et projets ferroviaires. C’est un enjeu essentiel pour les entreprises et leurs salariés, pour les collectivités locales et les établissements publics, tous soucieux d’offrir les meilleures conditions de transport possible sur ce territoire. Le Grand Paris Express, le CDG Express, Éole, la rénovation et l’entretien des réseaux sont autant de chantiers qui vont fournir pendant de nombreuses années de l’activité aux entreprises. Le nombre d’emplois de la filière va progresser de 4 % entre 2020 et 2025, pour un besoin net de 13 750 recrutements dans les secteurs de la voie ferrée, caténaire et signalisation. Face à cette opportunité, un partenariat fort s’est engagé entre des acteurs qui veulent préparer l’avenir.
« Nous avons souhaité mettre en place ce projet unique en France sur le campus de notre école l’ÉA-Itedec, avec le soutien de nos partenaires, parmi lesquels le Conseil départemental des Yvelines, l’Agence d’insertion ActivitY’, l’État et la Directe Ile-de-France, Bouygues énergie, Groupe Eltia et Éole/SNCF. L’objectif est d’aider les entreprises qui aménagent les transports ferroviaires pour les villes de demain à garantir la montée en compétences de leurs salariés et à recruter des jeunes formés à ces métiers d’avenir », explique Didier Kling, président de la CCI Paris Ile-de-France.
Le Département des Yvelines et son agence ActivitY’ qui financent la plateforme à hauteur de 1,15 million d’euros (soit 35 %), y voient l’occasion de dynamiser la politique d’insertion professionnelle dans les Yvelines et de cibler les formations en fonction des besoins et métiers en tension.
« Notre agence d’insertion ActivitY’ conçoit les contenus pédagogiques des formations avec l’ÉA-Itedec et les entreprises. Ce projet de plateforme facilite ainsi l’accès à des métiers d’expertise et porteurs d’avenir à tout type de publics : jeunes, bénéficiaires du RSA ou demandeurs d’emploi de longue durée » souligne Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines et du Groupement d’intérêt public ActivitY’. Les candidats en formation pourront bénéficier par la suite des emplois générés par les clauses d’insertion dans les marchés publics.
De son côté, la Direction du projet Éole (prolongement du RER E vers l’Ouest), dont le maître d’ouvrage est SNCF Réseau, participe à hauteur de 29 % du projet en apport de fournitures de matériels et matériaux, expertise, etc. Elle s’est associée à la CCI Paris Ile-de-France, car elle aura un très fort besoin en compétences d’ici 2024 avec des travaux qui généreront plus de 30 000 emplois directs. La maîtrise d’ouvrage SNCF Réseau a l’ambition de consacrer plus de 700000 heures travaillées aux personnes en insertion d’ici 2024 et un objectif de retour à l’emploi durable. « Les questions d’emploi et de formation sont des priorités. Nous avons, avec cette plateforme, une occasion unique de créer des formations liées à nos métiers et d’atteindre nos objectifs : répondre à nos besoins croissants en compétences pour Éole et plus largement SNCF Réseau tout en œuvrant efficacement pour l’insertion professionnelle et le retour à l’emploi durable » ajoute Xavier Gruz, Directeur du projet Éole.

Plateau technique « ferroviaire » sur le campus de l’ÉA-Itedec à Aubergenville
Le long de 600 mètres de voies, le site sera composé d’une voie en Y pour créer 3 zones distinctes de formation et équipé d’appareils de voie pour les matériels et les formations et d’un passage à niveau.
À l’avenir, la plateforme formera aux métiers de la signalisation (génie civil signalisation, câbleurs des installations de signalisation, vérificateurs techniques des installations, essayeurs/ intégrateurs des installations, mainteneur (HMT 2) agent SE), de la caténaire (conducteurs de nacelle élévatrice railroute, poseurs caténaires, superviseurs des travaux sur les caténaires, mainteneurs des caténaires) et de la voie ferrée (conducteurs de pelle rail-route, poseurs de voie et d’appareil de voie, superviseurs des travaux sur les voies, mainteneurs de la voie).
La plateforme intérieure sera constituée de plusieurs ateliers offrant différentes composantes techniques nécessaires à la pratique des métiers du ferroviaire :
• Atelier soudure, proposant 12 cabines cloisonnées pour des mises en situation à l’échelle 1 de travaux de soudures et de forges.
• Atelier de maçonnerie, permettant la mise en œuvre d’éléments bétons constituants des gares et quais ou encore de passages à niveau et de voies urbaines.
• Un laboratoire autorisant des tests de matériaux dédiés au ferroviaire.
• Des salles équipées de logiciels dédiés, d’équipements communicants permettant le pilotage des éléments de signalisation et autres éléments actifs des voies.
• Un espace dédié à la sécurité et aux métiers agissants sur les réseaux d’alimentation en électricité et/ou de communication équipés de poteaux aériens et de caniveaux communicants avec ceux du plateau technique ferroviaire.
• Une zone de déploiement de la fibre optique dans le cadre des réseaux ferroviaires (souffleuse de câble optique à énergie pneumatique).

ActivitY’
ActivitY’ est une agence créée à l’initiative du Conseil départemental des Yvelines et de l’État. Son objectif : remettre sur le marché du travail les bénéficiaires du RSA, les chômeurs de longue durée et les jeunes. L’agence mobilise pour ce faire l’ensemble des intervenants de l’emploi, de la formation, de la solidarité et de l’insertion par l’activité économique ainsi que le tissu économique yvelinois.
TPE, PME, entreprises de l’économie sociale et solidaire, grandes entreprises : activitY’ accompagne les entreprises, quelle que soit leur filière, pour recruter du personnel en contrat unique d’insertion et pour réaliser les clauses sociales des marchés publics auxquels elles répondent. Avoir une démarche d’embauche socialement responsable représente un réel bénéfice à la fois humain et financier pour une entreprise.
Soucieuse de développer l’emploi aidé sur le territoire yvelinois, activitY’ gère le sourcing de candidats, leur sélection et leur formation selon les besoins des entreprises ainsi que leur suivi dans la prise de poste et pendant toute la durée du contrat.
• Une aide pour recruter : des TPE/PME aux plus grands groupes, les entreprises sont soumises à des tensions financières importantes qui ont des répercussions directes sur leur recrutement. Dans certaines filières telles que l’hôtellerie-restauration ou le bâtiment, la recherche de compétences spécifiques et d’une main-d’œuvre flexible représente une véritable difficulté. L’agence activitY’ qui associe le Département, Pôle emploi et la Caisse d’allocation familiale, répond aux besoins de ces entreprises et accompagne le recrutement de profils adaptés.
Qu’il s’agisse de jeunes, de chômeurs récents ou de longue durée, de bénéficiaires des minima sociaux, activitY’ effectue un sourcing des profils les plus adaptés, monte des formations parfois en collaboration avec les fédérations professionnelles et accompagne les personnes recrutées pendant tout le temps de leur embauche. Les recrutements peuvent se faire en contrats classiques ou en contrats aidés. Dans ce dernier cas, l’entreprise participe à la résorption de la précarité.
En 2017, près de 350 entreprises sont partenaires d’ActivitY’.
• Réaliser vos clauses sociales : de nombreuses entreprises répondent à des appels d’offres dans le cadre de marchés publics comportant des clauses d’insertion. Les marchés publics à clause sociale sont appelés à se développer les prochaines années tant c’est un moyen efficace de conjuguer développement social et développement territorial. L’agence d’insertion activitY’ met à la disposition des entreprises une ingénierie de clauses sociales pour leur permettre de répondre aux marchés publics et de réaliser ces clauses : aide au sourcing de candidats ; appui technique pour répondre aux appels d’offres ; mise en œuvre et suivi de la clause. Travailler avec des personnes en parcours vers l’emploi représente un véritable bénéfice à la fois social et financier pour une entreprise.
• Des partenariats performants : ActivitY’ développe des partenariats d’envergure avec des grands opérateurs et qui permettent des remises en activité en nombre dans des filières qui recrutent. Avec SNCF réseau ou encore avec la RATP – 1er recruteur d’Ile-de-France.

Éole
Le projet Éole, déclaré d’utilité publique le 31 janvier 2013, a pour objet le prolongement du RER E vers l’ouest. Après sa mise en service (2022-2024), il bénéficiera quotidiennement à plus de 620 000 passagers, au sein de bassins d’emploi regroupant plus de 2 millions d’actifs.
Le nouveau RER E sera la ligne la plus interconnectée d’Île-de-France, entre Tournan/Chelles à l’est (Seine-et-Marne) et Mantes-la-Jolie à l’ouest (Yvelines), en passant par Paris et la Défense (Hauts-de-Seine). Le projet Éole inclut notamment la modernisation ou la création de 55 km de voies (dont le creusement de 8 km en tunnel), la modernisation ou la création de 14 gares (dont 3 gares entièrement nouvelles).
Il introduit une toute nouvelle génération de RER, avec une exploitation dans la section centrale (Rosa Parks/ Nanterre) dite en recouvrement, deux lignes Est (Chelles/Tournan à Nanterre) et Ouest (Mantes-la-Jolie/ Rosa Parks) qui se juxtaposent entre Nanterre et Rosa Parks et la mise en service de NExTEO, nouveau système de contrôle et de supervision des trains qui offre une assistance à la conduite et permet de faire rouler plus de trains et plus vite.
Le projet Éole représente un investissement global de 3,8 milliards d’euros (NExTEO inclus). Huit partenaires au projet, l’État, la Région Île-de-France, la Société du Grand Paris, le Conseil départemental des Yvelines, le Conseil départemental des Hauts-de-Seine, la Ville de Paris, Île-de-France Mobilités et SNCF.
Éole est porté par une maîtrise d’ouvrage SNCF, Île-de-France Mobilités, syndicat des transports publics en Ile-de-France veille au respect des calendriers et des coûts.

Leave a Reply

Your email address will not be published.