Paris / Petite Couronne : Nouveau plan pour les bus

Paris / Petite Couronne : Nouveau plan pour les bus

Le 20 avril 2019, Île-de-France Mobilités, la RATP et la Ville de Paris vont lancer le nouveau réseau de bus parisien. Cette  modernisation du réseau est le fruit d’une large concertation avec les associations d’usagers, le grand public et les collectivités locales.
Décidée et financée par Île-de-France Mobilités et la Ville de Paris, en lien étroit avec la RATP, cette restructuration est historique puisque le réseau de bus parisien n’a été que très peu modifié depuis 1950.
L’objectif est d’améliorer la qualité de service offert aux voyageurs avec des bus plus fréquents, plus ponctuels, mieux répartis sur le territoire, à travers un réseau plus lisible avec :
• une meilleure répartition des dessertes entre le cœur de Paris et les arrondissements (les 19e et 20e arrondissements ont par exemple connu de fortes évolutions démographiques) et communes de la petite ceinture les moins bien desservis;
• la création de 5 nouvelles lignes de bus et de nouvelles liaisons interquartiers;
• une diminution des doublons d’offre sur certains tronçons au cœur de Paris (exemples: entre Gare Saint-Lazare et Opéra, entre Hôtel-de-Ville et Louvre Rivoli / Palais Royal).
De plus, cette refonte du réseau et l’aménagement de la voirie qu’elle entraîne doit permettre d’améliorer la régularité des bus et augmenter leur vitesse commerciale.

Les étapes
Île-de-France Mobilités, qui organise et finance tous les transports publics en région parisienne, mène des études pour analyser l’architecture du réseau, l’offre existante, l’environnement urbain et socio-économique, ainsi que la demande de déplacements.
• Janvier à septembre 2016 : à partir des itinéraires envisagés, la RATP propose des points d’arrêt et identifie les aménagements de voirie à prévoir pour permettre aux bus de circuler et de stationner, tout en assurant l’accessibilité et la sécurité des voyageurs.
• Septembre à décembre 2016: lancement par Île-de-France Mobilités d’une concertation grand public avec la Ville de Paris, les communes les plus proches, les associations et les voyageurs. Plus de 2000 avis et propositions sont exprimés.
• Décembre 2016 à juin 2017 : analyse de ces contributions, études techniques complémentaires sur les variantes demandées. Poursuite du dialogue avec les élus pour affiner le plan du nouveau réseau.
• Juin 2017 :  Île-de-France Mobilités adopte une nouvelle carte des bus.
• Juin 2017 à juillet 2018 : définition, avec la Ville de Paris et la RATP, du tracé détaillé de chaque ligne, avec les points d’arrêt et le niveau d’offre à proposer.
• Juillet à décembre 2018: programme de l’ensemble des aménagements de voirie nécessaires par Île-de-France Mobilités, la RATP et la Ville de Paris.
• Décembre 2018 à mars 2019: la Ville de Paris réalise les travaux d’aménagement de la voirie. La RATP assure le recrutement des 700 conducteurs supplémentaires nécessaires et leur formation aux nouveaux itinéraires.
• Mars 2019: Île-de-France Mobilités, la RATP et la Ville de Paris lancent une campagne d’affichage pour informer les voyageurs et ouvrent un site dédié : www.nouveaureseaubusparisien.fr
• 20 avril 2019
Bascule de l’ancien vers le nouveau réseau.
• À partir du 20 avril 2019: accompagnement des voyageurs pour prendre leurs marques sur le nouveau réseau.

Campagne d’information
Depuis le 7 février et jusqu’au mois de mai, Île-de-France Mobilités, la Ville de Paris et la RATP mettent en place un vaste plan d’information à destination des voyageurs pour expliquer la transformation du réseau de bus.
Outre le site internet dédié et toutes les informations diffusées sur les réseaux sociaux, de l’affichage est mis en place sur et dans les bus, sur les abribus, et des dépliants sont distribués dans 265 gares et stations du réseau RATP. Pour accompagner ce changement, 10000 agents RATP seront aussi mobilisés pour la mise en service du nouveau réseau le 20 avril ainsi que les jours suivants afin d’informer et orienter les voyageurs.

Histoire du réseau de bus parisien
• 1945-1951: le réseau de bus parisien dessine ses contours actuels Le réseau de bus parisien a été conçu durant l’après-guerre, de 1945 à 1951, pour remplacer l’ancien réseau de tramway, dont la circulation s’était arrêtée en 1938. Il a été pensé comme complémentaire du plan métro de 1948, afin de desservir les quartiers non couverts par le réseau souterrain, mais aussi en « super-position » du métro sur les axes majeurs, afin de permettre aux voyageurs qui ne prenaient pas le métro de rallier les pôles
principaux. La numérotation des lignes parisiennes reflète d’ailleurs cette conception commune. Ainsi, les numéros 1 à 19 étaient réservés aux lignes de métro, et les lignes 20 à 99 aux lignes de bus parisiennes. Pour les lignes qui desservent la banlieue, la numérotation passe à trois chiffres. Les numéros des lignes de bus parisiennes dépendent de l’itinéraire du bus. Le chiffre des dizaines indique l’origine des lignes dans Paris, et le chiffre des unités indique la destination aux portes de Paris. Par exemple, la ligne 38 relie la Gare du Nord (3) à la Porte d’Orléans (8).
• Un réseau presque inchangé depuis plus de 50 ans
Ces dernières années, l’offre de bus a augmenté dans Paris, avec une hausse du nombre de bus circulant en heures de pointe et en heures creuses, une extension des horaires, la création de services de soirée et de week-end, pour accompagner l’évolution des modes de vie. Cependant, depuis les années 1950, la structure du réseau n’a que très peu évolué: le nombre de lignes est resté presque constant, et seuls quelques prolongements ou légères modifications d’itinéraire ont eu lieu. Pourtant, en parallèle, la démographie parisienne a changé : c’est ce qui explique le besoin de réorganisation du réseau.

4 clés pour être prêts
Tout, ou presque, est désormais au point pour lancer le réseau de bus parisien dans sa nouvelle configuration.
• La date : afin de ne pas compliquer les trajets des voyageurs par des évolutions successives d’itinéraires, toutes les lignes du nouveau réseau seront déployées simultanément le samedi 20 avril 2019, durant le week-end de Pâques.
• Les lignes concernées
– 42 lignes modifiées: 20, 21, 22, 25, 24, 28, 29, 30, 32, 38, 39, 42, 43, 47, 48, 54, 40, 56, 58, 60, 61, 64, 65, 67, 74, 75, 76, 80, 83, 85, 86, 87, 88, 91, 92, 93, 94, 96, 201, 215, 325, 350.
– 5 lignes créées: 25, 45, 59, 71, 77.
– 3 lignes remplacées: 53, 65, 81.
• Le site: www.nouveaureseaubusparisien.fr. Une carte interactive permet de comparer la physionomie du réseau avant et après la restructuration. En cliquant sur un numéro de bus, on peut visualiser toutes les modifications opérées sur le parcours. À partir de début avril, il sera également possible de faire une recherche d’itinéraire à partir d’une adresse donnée.
• Le dispositif sur le terrain : outre les conducteurs et les agents des stations et des gares, 1 500 salariés de la RATP volontaires seront mobilisés le 20 avril et dans les semaines suivantes pour orienter les voyageurs, soit au total près de 10000 personnes. Des outils pédagogiques (dépliants, plans simplifiés) seront distribués sur 20 sites stratégiques : Gare de l’Est, Gare du Nord, Châtelet, Gare Montparnasse, Gare de Lyon, Gare d’Austerlitz, Gare Saint-Lazare, Joinville-le-Pont, Nation, République, Porte des Lilas, Porte de la Chapelle, Luxembourg, Panthéon, Invalides, Opéra/Auber, Bibliothèque François-Mitterrand, Place d’Italie, Bastille et La Défense.

Les partenaires
• La Ville de Paris entretient au quotidien l’espace public, gère les feux tricolores et assure avec la Préfecture de Police le contrôle de la circulation. Dans le cadre du projet du nouveau réseau de bus parisien, Paris est co-responsable de la concertation. Elle a également réalisé une centaine d’aménagements de voirie pour permettre le développement du réseau et améliorer l’efficacité des bus et créé 200 nouveaux arrêts de bus nécessaires à la mise en service du nouveau plan.
• À travers ses 61000 collaborateurs, le groupe RATP conçoit, met en œuvre et fait vivre au quotidien des solutions de mobilité et des services innovants pour une ville plus intelligente et durable. Grâce à l’ensemble de ses expertises, le groupe compte parmi les leaders mondiaux du transport urbain. En Île-de-France, la RATP exploite depuis plus de 70 ans l’un des réseaux multimodaux les plus denses au monde qui compte 12 millions de voyageurs par jour. Sur ses 350 lignes de bus franciliennes, la RATP transporte 1 milliard de passagers par an et a pour objectif de convertir, à horizon 2025, l’ensemble de ses 25 centres bus à l’électrique et au biogaz.
• Autorité organisatrice des mobilités en Île-de-France, Île-de-France Mobilités imagine, organise et finance tous les transports. À l’écoute des Franciliens, elle travaille chaque jour pour améliorer leurs déplacements quotidiens. Pour cela, elle s’est engagée dans un ambitieux programme de modernisation des transports et réalise des investissements sans précédent (nouveaux trains et bus, renfort des lignes de bus…). Île-de-France Mobilités pense également la mobilité au sens large en offrant aux Franciliens de nouvelles solutions de déplacement et en développant des services complémentaires.

Leave a Reply