Seine-Saint-Denis : Valoriser le Parc de la Poudrerie

Seine-Saint-Denis : Valoriser le Parc de la Poudrerie

Le Département de la Seine-Saint-Denis en partenariat avec le ministère des Armées lance un appel à projets visant à valoriser le patrimoine bâti du parc de la Poudrerie. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 15 mars 2019.
Situé à l’est du Département, le parc de la Poudrerie est une ancienne Poudrerie nationale créée par Napoléon III qui a longtemps accueilli une activité industrielle avant d’être reconvertie en espace naturel et de loisirs ouvert au public.
Ce site classé à forte valeur patrimoniale et écologique comprend aujourd’hui une trentaine de bâtiments, en partie inoccupés. Afin de développer l’animation du site, diversifier les activités proposées aux nombreux visiteurs et poursuivre la rénovation de son patrimoine bâti, le Département de la Seine-Saint-Denis et le ministère des Armées lancent un appel à projets.
Cette consultation s’inscrit plus largement dans une volonté de :
• préserver et valoriser un bâti historique peu exploité,
• renforcer l’offre culture, loisirs, sport, tourisme sur le site et à l’est du département de la Seine-Saint-Denis, faire rayonner le parc de la Poudrerie à l’échelle métropolitaine et valoriser davantage sa proximité avec le canal de l’ Ourcq.
Les 12 bâtiments proposés aux porteurs de projet, d’une surface disponible comprise entre 300 m2 et 2400 m2, offrent de nombreuses possibilités de réaménagement et de recloisonnement. En fonction des projets, les abords immédiats des
bâtiments et deux autres espaces extérieurs du parc pourront aussi être investis par les candidats.
Les candidats potentiels sont invités à prendre connaissance du règlement de consultation et de ses fiches annexes, téléchargeables depuis la partie « Ressources » de cet article. Vous y trouverez toutes les informations concernant le site et les bâtiments proposés, les modalités de participation à l’appel à projets.

Calendrier prévisionnel
• 17 décembre 2018 : lancement de l’Appel à projets
• Janvier : visites de site
• 15 mars 2019 : Clôture de l’Appel à projets
• Mars-Avril : présélection des projets et audition des candidats
• Mai-Juin : envoi des résultats par courriers et consultation restreinte
• Octobre : désignation des lauréats et mis en œuvre des projets Les candidats qui auront manifesté leur intérêt pour un ou plusieurs bâtiments ou espaces extérieurs proposés recevront un dossier documentaire complémentaire, à demander par écrit à l’adresse suivante : poudrerieap @ seine-saintdenis.fr/
Plusieurs visites du site et des bâtiments seront organisées en janvier (calendrier à préciser). Les candidats qui auront retiré un règlement de consultation seront invités à y participer. Au terme de cette consultation, les bâtiments et les espaces extérieurs proposés pourront faire l’objet d’une autorisation d’occupation tempo-raire et/ou d’une cession (voir précisions dans les fiches en annexe au règlement de consultation) en vue de la réalisation des projets des candidats.
Le parc de la Poudrerie est un vaste site boisé et construit d’environ 140 hectares situé à l’est du Département de Seine-Saint-Denis, facilement accessible en RER depuis le centre de Paris. Il est traversé d’est en ouest par le canal de l’ Ourcq, ce qui inscrit le parc dans une continuité avec le parc départemental de la Bergère à Bobigny et le parc de la Villette.

Un « poumon vert » à forte valeur patrimoniale préservé en milieu urbain dense
Le site comprend un parc de 115 ha ouverts au public toute l’année, au caractère boisé très marqué. France Domaine en est le propriétaire et le Département gère le parc et ses bâtiments depuis 2011. C’est un lieu de promenade, de détente, de pratiques de loisirs très variées et de découverte de la nature. Ses qualités écologiques, paysagères et architecturales lui confèrent un statut de « poumon vert » très singulier en Seine-Saint-Denis et une reconnaissance aux niveaux national et européen :
• Le parc est un site classé depuis 1994 en raison de son caractère historique et pittoresque
• Sa richesse écologique et notamment ses espèces d’oiseaux protégées lui ont permis d’intégrer le multi-site Natura 2000 de la Seine-Saint-Denis en 2006. Le Ministère des Armées occupe 7.7 hectares de terrains et bâtiments situés au sud-ouest du parc, autrefois rattachés à l’ancienne Poudrerie. Actuellement, ce périmètre n’est pas ouvert au public, hormis le Musée des Poudres qui valorise un siècle d’activité de production de poudres sur le site. Cette emprise n’est pas comprise dans le périmètre du site classé et n’est que partiellement intégrée au périmètre Natura 2000.
Chaque année, plus d’1.3 million de visiteurs profitent ainsi des aires de jeux, parcours sportif, pelouses, espaces boisés et buvette mis à la disposition du public. Un programme d’animations est proposé par le Département, complété par l’offre d’activités de nombreuses associations présentes sur le site.
Le niveau de fréquentation à l’hectare est comparable aux grands parcs parisiens. Même si ce parc est un des plus accessibles du département depuis Paris, 50 % des visiteurs du parc viennent des communes limitrophes.

Une adhésion forte des acteurs locaux autour du projet d’avenir
Afin de mettre en valeur le patrimoine naturel et bâti du parc de la Poudrerie et développer de nouvelles activités sur le site, le Département et l’ensemble des partenaires institutionnels concernés ont validé fin 2017 des orientations et un programme d’actions qui constituent le Projet d’avenir du parc. Le montant des investissements publics et privés prévus d’ici 2022 s’élève à environ 8,50 M€.
• Les futurs aménagements paysagers visent à retrouver une cohérence dans l’organisation spatiale du site, ils faciliteront l’orientation des visiteurs et permettront de mieux identifier les vestiges industriels comme les espaces naturels.
• Le patrimoine forestier sera régénéré et le réseau des mares et fossés sera restructuré.
• L’accessibilité au parc sera améliorée pour les usagers en provenance des gares RER de Sevran et Villepinte.
• Une partie du patrimoine bâti en péril sera réhabilitée pour de nouveaux usages.
• Enfin, la valorisation du site par des porteurs de projet est l’un des enjeux importants du Projet d’avenir, à la fois pour réinvestir le bâti, proposer de nouveaux services aux usagers et contribuer à l’animation du site. Cette ambition se concrétise par le lancement d’un Appel à projets sur une partie du bâti du site.

Objectifs
Il s’agit d’une part d’identifier les projets d’opérateurs (associations de l’économie sociale et solidaire, promoteurs, foncières, SEM…) en capacité de réinvestir une partie du patrimoine bâti de l’ancienne Poudrerie pour l’exploiter en y développant de nouvelles activités. Et d’autre part de faire émerger des projets innovants préfigurant les usages futurs sur le site de la Poudrerie.

Cette démarche s’inscrit plus large-ment dans une volonté de :
• préserver et valoriser un bâti historique peu exploité,
• renforcer l’offre culture, loisirs, sport, tourisme sur le site et à l’est du département de la Seine-Saint-Denis,
• faire rayonner le parc de la Poudrerie à l’échelle métropolitaine et valoriser davantage sa proximité avec le canal de l’Ourcq. Les projets proposés devront s’inscrire en cohérence avec la programmation du Projet d’avenir 2018-2022, diversifier la fréquentation des visiteurs, contribuer à l’attractivité du site et au développement d’une offre en complément des activités et services existants.
Les activités trouveront leur place dans les enveloppes bâties existantes, qui pourront être réaménagées, sans extension. Elles pourront être éphémères, couplées à une programmation événementielle par exemple.

Périmètre
Les surfaces bâties proposées aux porteurs de projet représentent une grande diversité de surfaces disponibles, offrant de nombreuses possibilités de réaménagement et de recloisonnement.
Les projets pourront concerner 12 bâtiments et 2 espaces extérieurs :
• Pavillon d’Autriche.
• Musée technique des Poudres.
• L’École d’apprentissage.
• Bâtiment Gamma.
• Hangar à soufre.
• Forum Est.
• Forum Ouest.
• Forum Sud.
• Pavillon Maurouard.
• Bâtiment L.
• Buvette de la coulée verte.
• Grande halle de Villepinte.
• Berges du canal de l’Ourcq.
• Zone Nord du parc.
Les porteurs de projets pourront se positionner sur un ou plusieurs bâtiments parmi ceux proposés sur l’ensemble du site historique, en considérant les spécificités liées aux limites de propriétés foncières :
• les bâtiments propriétés de France Domaine et gérés par le Département de Seine-Saint-Denis pourront faire l’objet d’une autorisation d’occupation temporaire mais pas d’une cession; l’affectation des immeubles devra rester compatible avec un usage de parc récréatif et paysager ouvert au public,
• les bâtiments propriétés de France Domaine et gérés par le Ministère des Armées pourront faire l’objet d’une autorisation d’occupation temporaire ou d’une cession ;  l’affectation des immeubles n’est pas limitée, sauf pour 3 bâtiments qui devront comporter une dimension muséale.
En fonction des projets, les abords immédiats des bâtiments et les autres espaces extérieurs du parc pourront aussi être investis par les candidats dans le cadre d’une mise à disposition temporaire, notamment ceux proches du canal de l’Ourcq et ceux situés au nord du canal. Ces espaces extérieurs ne pourront faire l’objet d’un aménagement qui modifie durablement l’aspect du site (coupes d’arbres et nouvelles constructions ne seront pas autorisées).

Leave a Reply