Nouveau lycée professionnel

Nouveau lycée professionnel

Après l’école primaire, la seconde priorité de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, est la transformation de la voie professionnelle, indispensable pour permettre une meilleure insertion des jeunes sur le marché du travail.

Le lycée professionnel se transforme donc pour former les talents aux métiers de demain et offrir aux élèves un tremplin vers une insertion dans la vie active ou vers des poursuites d’études réussies.

Une campagne média
Ce 25 janvier, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse a lancé une campagne média pour valoriser la transformation du lycée professionnel auprès des collégiens et lycéens, de leurs familles et de la communauté éducative.
Pour lutter contre les idées reçues, le clip insiste sur les formations aux métiers d’avenir et sur la transformation des enseignements : liberté de choisir progressivement son métier, accompagnement plus personnalisé et méthodes pédagogiques innovantes. Il sera diffusé pendant 3 semaines sur les chaînes historiques et numériques. La campagne se poursuivra également sur les réseaux sociaux avec des contenus pédagogiques : une vidéographie, des vidéos de témoignages d’élèves et de parents, des stories pour les jeunes, etc.
Ce spot télévisé, diffusé du 25 janvier au 11 février, est disponible sur https://www.youtube.com/watch?v=Mp4zD-AbNRE&feature=youtu.be.
Des contenus régulièrement actualisés sur la transformation de la voie professionnelle sont disponibles sur le site quandjepasselebac.education.fr.

Une rénovation des programmes
Le Conseil supérieur des Programmes (CSP) a été saisi en septembre 2018 par le ministre pour élaborer de nouveaux programmes pour les enseignements généraux de la future voie professionnelle, ainsi que de nouvelles modalités d’évaluation des élèves. La consultation sur les nouveaux programmes de la voie professionnelle se déroulera du 14 au 28 février pour une publication début avril.

Des Campus d’excellence
L’attractivité de la voie professionnelle et la réussite des lycéens dépendent en grande partie des lieux de formation attrayants. Les 95 Campus des métiers et des qualifications déjà présents dans 12 filières porteuses d’avenir ont à leur actif de nombreuses actions de formation et de développement. L’enjeu est de faire émerger une nouvelle génération de Campus « Excellence », qui participe au développement national et territorial des métiers d’avenir et des filières d’excellence françaises.
Les ministères de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et de l’Enseignement supérieur ont publié un nouveau cahier des charges pour les Campus des métiers et des qualifications, avec notamment la création d’une catégorie « Excellence ».
Fédérateur et de renommée internationale, ces nouveaux campus attireront les talents européens et offriront des conditions de formation exemplaires grâce aux partenariats avec les régions et les acteurs économiques. En lien étroit avec chacun des présidents de région, l’objectif est de faire émerger au moins 3 Campus d’excellence par région à l’horizon 2022.

Le lycée professionnel

Le lycée professionnel propose un enseignement en alternance avec l’entreprise et ses métiers afin de faire acquérir des compétences et des connaissances générales et professionnelles, dans divers secteurs et à différents niveaux de formation. L’enseignement dispensé poursuit deux finalités, l’insertion professionnelle et la poursuite d’études.

Comprendre la réforme de la voie professionnelle en 12 points clés
• Des campus d’excellence ancrés dans les territoires
• Un appel à projet PIA3 doté de 50M d’euros en faveur de la voie professionnelle
• De l’apprentissage dans tous les lycées professionnels
• Le développement des formations tournées vers les métiers d’avenir
• La transformation progressive et accompagnée des filières peu insérantes
• Un partenariat renouvelé avec les entreprises pour favoriser l’insertion des jeunes
• Un CAP en 1, 2 ou 3 ans en fonction du profil et des besoins de l’élève
• Les taux d’insertion de chaque formation, rendus publics pour éclairer le choix des familles
• Une 2nde professionnelle organisée par familles de métiers, pour un parcours plus progressif et plus lisible
• Des enseignements généraux contextualisés et mieux articulés avec les enseignements professionnels grâce à de la co-intervention de professeurs
• En classe terminale, le choix offert entre un module insertion professionnelle et un module poursuite d’étude pour préparer l’avenir
• Réalisation d’un chef-d’œuvre présenté au baccalauréat professionnel

Une transformation nécessaire du lycée professionnel
Les acteurs de la voie professionnelle ont développé un savoir-faire pédagogique qui se traduit par de belles réussites.
L’enseignement professionnel connaît des déséquilibres et manque parfois de lisibilité pour les élèves et leurs familles.

Des campus d’excellence au cœur des régions
• Créer de véritables lieux de vie, de formation et d’innovation, en lien étroit avec les régions et les acteurs de la recherche et du monde professionnel.
• Un appel à projet doté de 50 millions d’euros lancé à l’été 2018 dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir pour faire émerger des projets pédagogiques innovants.
• Un FabLab dans chaque campus et des partenariats renforcés avec les entreprises et avec des établissements scolaires internationaux.

Vers des parcours d’excellence et de réussite
• Des parcours adaptés aux besoins de chacun.
• Des diplômes confortés.
• Un accès à l’apprentissage dans tous les lycées professionnels.
• Un accompagnement pour consolider ses apprentissages et préparer son projet d’orientation.
• Une co-intervention entre professeurs d’enseignement général et professionnel pour donner sens et rendre les enseignements plus concrets.

La classe de 2de par famille de métiers
À la fin du collège, les élèves n’ont, le plus souvent, qu’une représentation approximative et parfois même erronée de la formation dans laquelle ils s’engagent et du métier vers lequel elle conduit. L’organisation de la classe de 2de par familles de métiers va permettre à tous les élèves d’acquérir les premières compétences professionnelles utiles dans un secteur, de se professionnaliser et d’affirmer progressivement leurs choix.
Une famille de métiers peut regrouper entre deux et dix spécialités de baccalauréats. Elle est définie nationalement. C’est en comparant les référentiels des diplômes de baccalauréat que plusieurs compétences professionnelles peuvent être repérées comme étant communes à ces spécialités de diplômes. Dans ce cas, ces compétences communes identifiées et dont l’acquisition est exigée au niveau de la seconde permettent de regrouper les spécialités en une famille de métiers. Si aucune compétence professionnelle n’est commune à plusieurs spécialités de baccalauréat, celles-ci restent singulières dès la seconde sans constituer de famille.

Leave a Reply