Yvelines : Marionnettes en Seine

Yvelines : Marionnettes en Seine

La dix-septième édition du festival Marionnettes en Seine largue ses amarres sur le territoire de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise avec 37 représentations et 11 lieux partenaires du 8 janvier au 13 mars 2019. L’événement, qui s’appuie sur le lieu ressource du Centre yvelinois des arts de la marionnette (Cyam), géré par la compagnie Pipa Sol, vous propose de vivre des émotions à travers des formes insolites, poétiques, humoristiques.
À l’heure où l’ art de la marionnette prend un essor considérable en France, la communauté urbaine réaffirme sa volonté de soutenir le festival Marionnette en Seine qui œuvre pour la diffusion et le développement de cet art. Cette année, nous allons chatouiller votre curiosité et vous faire voyager en famille dans des univers protéiformes. En marge des spectacles, d’autres rendez-vous permettront au public de se plonger dans l’univers des marionnettes. Une exposition mettra en exergue les multiples techniques employées dans le théâtre de marionnette. Vous pourrez aussi vous initier à la marionnette par des stages de théâtre d’objets, ventriloquie et kamishibaï.
• Mange tes ronces par Moquette Production (théâtre d’ombres, durée 50 mn)
Où trouver du réconfort quand sa grand-mère file les chocottes et sert de la soupe aux orties au dîner ? Mamie Ronce vit avec Moquette, son basset qui déteste les enfants. Envoyé prendre un bol d’air chez sa mamie, Léopold doit débroussailler les fourrés du jardin grouillants de ronces. Dans cette pièce malicieuse et férocement drôle, deux comédiennes interprètent les voix des personnages et animent à vue des silhouettes projetées sur deux écrans, accompagnées par un musicien bruiteur.
Théâtre de la Nacelle à Aubergenville. Scolaires le 8 janvier, à 10h et 14h. Tout public le 9 janvier à 15h.
• La petite casserole d’Anatole par la Cie Marizibill (marionnettes de table, durée 35 mn)
Anatole traîne toujours derrière lui sa petite casserole qui se coince partout et l’empêche d’avancer. Un jour, il en a assez. Il décide de se cacher. Mais heureusement, les choses ne sont pas si simples… Anatole et sa casserole, c’est sur-tout une autre façon d’être au monde, de le voir et de le regarder, une autre façon, drôle, bizarre et poétique, de le traverser. Il est à la traîne, souvent à côté de la plaque, mais il est aussi en avance, là où les autres ont oublié de l’être.
Le Sax, à Achères. Scolaires le 11 janvier à 9h, 10 h 30, 14 h30. Tout public le 12 janvier à 11h.
• Petites fables par la Cie Gare centrale (théâtre d’objets, durée 55 mn)
Une simple table montée sur des roulettes devient pour Agnès Limbos un véritable terrain de jeu et un espace magique dédié à l’imaginaire et au voyage. Avec quelques figurines miniatures, des décors de maquettes et de la peinture, elle orchestre en quatre Petites Fables un car-net de voyage à travers l’Afrique, l’Autriche et l’Espagne. Dans un rythme effréné, la metteur en scène, clown sans nez rouge, conteuse satirique, dépeint en tempête fougueuse le tableau du monde contemporain.
Le Colombier à Magnanville. Scolaires le 11 janvier à 10h et 14h. Tout public le 12 janvier à 20h.
• Les enfants d’abord par la Cie Pipa Sol (marionnettes portées, de table, théâtre noir, durée 50 mn)
« Moi, je croyais que j’allais passer ma vie sur l’eau ! Voyager sur les rivières, les canaux, nettoyer les écoutilles dans le silence du matin… Et puis ils m’ont obligé à vivre à terre. Ils m’ont arraché à mon île-bateau… ». Un conte moderne sur la transmission, les choix de vie, sur fond de dualité entre tradition et modernité, sédentarité et nomadisme.
— Espace Julien Green à Andrésy. Scolaires le 22 janvier à 10h et 14h30. Tout public le 24 janvier à 10h et 14 h30.
— Théâtre de la Nacelle à Aubergenville. Scolaires le 19 février à 10h et 14h. Tout public le 20 février à 15h.
— Le Sax à Achères. Scolaires le 12 mars à 10h et 14h 15. Tout public le 13 mars à 14h30.
• À petits pas bleus par la Cie Pipa Sol (gaines et objets, durée 35 mn)
Une chaussure bien décidée à vivre sa vie se détache du pied qui la retient. De périples en aventures, elle découvre les caprices des éléments. Découvertes, instants de peur, plaisir du jeu… sentiments et émotions vont bon train. Par des images plastiques épurées assorties de musiques, de bruitages, de lumières ponctuelles et même d’odeurs, À petits pas bleus déploie un récit poétique au rythme calme et apaisant.
— MJC Les Terrasses à Conflans-Sainte-Honorine. Tout public le 30 janvier à 15h.
— La Médiathèque Salle de spectacle de la Micro-Folie aux Mureaux. Tout public le 16 février à 10h30.
• Loup y es-tu ? par La cave à danses (marionnettes à gaines, durée 45 mn)
Après une longue errance, le Loup revient au pays de ses aventures passées. Il a relégué son goût pour la chair fraîche, source de mésaventures, pour se nourrir de spaghettis. Son souffle dévastateur, il l’utilise désormais pour jouer du saxophone. Mais il est bien difficile de se défaire d’une mauvaise réputation, c’est donc à lui que l’on va attribuer la disparition du plus dodu des Trois Petits Cochons.
La Passerelle à Rosny-sur-Seine. Scolaires le 7 février à 13 h45 et 15h.
• La brouille par Métaphore compagnie (marionnettes de table, durée 40 mn)
Les deux matelots du « Métaphore » sont sur le pont. Ils accueillent le public pour un voyage imaginaire dans l’univers de Claude Boujon. Quand tout le monde est à bord, on entend la voix du capitaine faisant les dernières recommandations et donne le ton en musique: « Larguez les amarres ! Hissez la grand-voile ! ». Le spectacle peut commencer. Cap sur « La Brouille ». Le bateau devient castelet, les matelots se font marionnettistes et nous voilà plongés dans l’univers de Claude Boujon.
La Médiathèque Salle de spectacle de la Micro-Folie aux Mureaux. Scolaires le 7 février à 14 h30 et le 8 février à 10h et 14 h30. Tout public le 9 février à 16h.
• Tistou les pouces verts par la Cie la voix de l’ourse (marionnettes de table, durée 1h)
Tistou s’endort toujours en classe. Alors son père, riche notable, décide de l’envoyer à l’école de la vie. Première leçon avec le jardinier Moustache qui découvre une chose merveilleuse : Tistou a les pouces verts. Les fleurs poussent sous ses doigts. Avec des roses à l’hôpital, du chèvrefeuille sur la prison, la ville est transformée. Mais que va-t-il arriver si les canons de Monsieur Père disparaissent sous le lierre et les églantines ?
La Médiathèque Salle de spectacle de la Micro-Folie aux Mureaux. Scolaires le 14 février à 10h et 14h30 et le 15 février à 10h. Tout public le 13 février à 15h.
• Performance dansée par Les Mille saveurs (marionnettes humaines, durée 1h)
Des marionnettes et des marionnettistes humains qui changent de rôle. Qui manipule ? Qui est manipulé ?
La Médiathèque Espace Adultes aux Mureaux. Tout public le 16 février à 16h30.
• Ronde des contes par L’Atelier de mes rêves (marionnettes à gaines, durée 1h)
Contes traditionnels. Le spectacle pro-pose de prendre le temps d’écouter à nouveau les contes porteurs de la voix des ancêtres, une voix qui nous renseigne sur nous-mêmes, et nous nourrit à toutes les périodes de notre vie. À ce rendez-vous seront conviés… le vaillant petit tailleur, la princesse au petit pois, le loup et les 7 chevreaux, le chat botté, le petit chaperon rouge et le petit poucet.
La Médiathèque Espace Jeunesse aux Mureaux. Tout public le 16 février à 16h.
• Ressacs par la Cie Gare centrale (théâtre d’objets, durée 55 mn)
Ressacs évoque le retour violent des vagues sur elles-mêmes après qu’elles ont frappé une terre, un obstacle ou une impétuosité. Dans une transposition poétique de ce que l’on appelle « la crise », Agnès Limbos et Gregory Houben se jouent des aléas de la vie humaine, des aspirations déchues, de nos petites mesquineries aussi, de notre courage surtout. Les deux artistes se livrent à un théâtre burlesque d’objet et de musique, et surfent entre jeu et narration, oscillant entre tragique et comique.
Le Colombier à Magnanville. Tout public le 16 février à 20h.
• Blanc comme neige par la Cie la Magouille (masques et marionnettes, durée 35 mn)
Sous le ciel étoilé d’une longue nuit d’hiver, Blanc comme Neige part à la recherche de son prénom de grand. Sa grand-mère Ningiuk le guide en lui contant ses recherches avec les animaux de la banquise pour qu’il s’en inspire. À travers un récit tendre et une mise en scène onirique, le spectacle déroule cette chaleureuse histoire de froid qui nous fait voyager en douceur dans la culture Inuit et l’univers arctique. Captiver les enfants pour les faire voyager en douceur dans le Grand Nord.
Centre des Arts à Buchelay. Scolaires le 19 février à 10h et 14h.
• Le roman de Renart par la Cie Hubert Jappelle (marionnettes de table, durée 45 mn)
Renart, personnage principal du spectacle, est un goupil intelligent et rusé. Tenaillé par la faim, il se sert des défauts de ses riches compères, use de belles paroles et joue des tours à tous ceux qu’il croise pour obtenir ce qu’il veut: manger et subvenir aux besoins de sa famille. A-t-il raison ou tort d’agir ainsi ? Qui pourrait le dire… Peut-on seulement condamner celui qui tente de survivre ? Qui est véritablement Renart ?
La bergerie-ferme du Paradis à Meulan-en-Yvelines. Tout public le 20 février à 14h30.
• Trompette, le petit éléphant par la Cie du rouge-gorge (théâtre d’ombres, durée 30 mn)
Une histoire sur la naissance de l’amitié. Trompette est un petit éléphant. Il arrive sur terre. Il veut tout découvrir. Lors de la visite de son nouvel univers, il rencontre de drôles d’animaux : Victorine, la tortue et Lena, l’hirondelle. Ses nouveaux amis ont des différences de taille et de point de vue, ils lui font découvrir le monde à leur manière. À sa troisième rencontre, il est avalé par Siffleur, le serpent. Comment va-t-il s’en sortir?
Parc du Peuple de l’herbe Maison des insectes à Carrières-sous-Poissy. Tout public le 20 février à 15h30. Scolaire le 21 février à 10h.

Rens. sur htips://gpseo.fr/

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.