Les quatre 3IA

Les quatre 3IA

Grenoble, Nice-Sophia Antipolis, Paris et Toulouse sont présélectionnés pour les Instituts interdisciplinaires d’intelligence artificielle.

Dans le cadre du programme national pour l’intelligence artificielle (IA) annoncé par le président de la République lors de la journée « AI for Humanity » le 29 mars, l’État a décidé de soutenir la constitution d’un réseau composé d’un petit nombre d’Instituts interdisciplinaires d’intelligence artificielle (3IA) avec lesquels l’ensemble du potentiel français en IA aura vocation à interagir.
À cet effet, un appel à manifestations d’intérêt a été lancé le 25 juillet par la ministre Frédérique Vidal, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (Mesri) et Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’Investissement. Douze dossiers ont été déposés par les sites de Bordeaux, Grenoble Lille, Marseille, Nancy, Nice-Sophia Antipolis, Paris (deux), Paris-Saclay, Rennes, Strasbourg, Toulouse.
Sous la présidence d’Aude Billard, professeur à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, un jury international composé de personnalités scientifiques reconnues dans le domaine de l’intelligence artificielle a proposé de présélectionner les projets d’instituts 3IA des sites de :
• Grenoble – MIAI@Grenoble-Alpesavec pour applications privilégiées la santé, l’environnement et l’énergie.
• Nice – 3IA Côte d’Azuravec pour applications privilégiées la santé et le développement des territoires.
• Paris – Prairieavec pour applications privilégiées la santé, les transports et l’environnement.
• Toulouse – Anitiavec pour applications privilégiées le transport, l’environnement et la santé.
Ces sites devront désormais déposer un projet détaillé avant le 15 janvier 2019, afin d’obtenir leur labellisation 3IA définitive après examen par le jury international.
Chaque projet d’institut se verra indiquer par l’Agence nationale de la recherche (ANR) le montant maximal du soutien que l’État lui apportera au sein de l’enveloppe dédiée de 100 millions d’euros, au travers du programme prioritaire de recherche du PIA3 et du budget du Mesri.
Après le conseil de l’innovation du 18 juillet dernier qui a sélectionné deux premiers défis d’IA portant sur l’amélioration des diagnostics médicaux par l’IA d’une part, sur la sécurisation, la fiabilisation et la certification des algorithmes d’IA d’autre part, après le renforcement des moyens des appels à projets IA de l’ANR. (+10 millions d’euros par an) dès 2018, la constitution du réseau des Instituts 3IA est le troisième élément structurant du programme national en IA dont la coordination a été confiée à l’Inria.
Frédérique Vidal a déclaré à cette occasion : « Le développement des technologies d’IA s’accélère fortement et irrigue l’ensemble des secteurs de l’économie et de notre vie quotidienne, en posant de nouveaux sujets économiques, sociaux, éthiques et démocratiques. Cette compétition est mondiale, et en son sein, les États-Unis et la Chine font la course en tête en portant des visions de l’IA sensiblement différentes de la vision européenne. Pour ces deux raisons la France et l’Europe, se doivent d’être à la pointe mondiale de l’IA et l’impulsion donnée par le président de la République est décisive. Les 4 sites présélectionnés pour les instituts permettront de former un réseau avec les meilleures institutions de recherche mondiale en IA. »
Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du Numérique, d’ajouter : « Nous défendons en France une intelligence artificielle basée sur des valeurs. La recherche française doit reposer sur deux piliers : d’une part la performance, parce que nous miserons sur l’excellence de nos chercheurs pour être les plus rapides, les plus efficaces. D’autre part l’humanité : nous devons nous poser en permanence la question du sens, de l’impact des outils qui sont développés. Cet équilibre est une exigence pour mettre cette innovation de rupture au service de notre société. Ces 4 sites présélectionnés auront un impact déterminant pour notre réussite collective. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.