Les médailles du mérite

Les médailles du mérite

Huit artisans du luxe français distingués par Franck Riester, ministre de la Culture

Ce jeudi 8 novembre, Franck Riester, ministre de la Culture a remis les insignes de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres à huit artisans œuvrant au sein de maisons du Comité Colbert, saluant ainsi la contribution de ces personnalités au patrimoine culturel français.
« Les savoir-faire uniques de ces artisans constituent un précieux patrimoine culturel qu’il est impératif de promouvoir et d’honorer. Par cette reconnaissance de la République française, c’est également tout le processus de transmission et d’apprentissage que nous souhaitons valoriser » a déclaré Franck Riester, ministre de la Culture.
Modèles pour la jeune génération, ces artisans jouent en effet un rôle clé dans la transmission des savoir-faire et la pérennisation d’un riche patrimoine immatériel qu’ils inscrivent dans l’innovation et la création du XXIe siècle.
Créé en 1954, le Comité Colbert rassemble les maisons françaises de luxe et des institutions culturelles. Depuis 2006, il se mobilise pour que les artisans de ces maisons soient décorés dans l’Ordre des Arts et des Lettres. Ainsi, depuis cette date, près de 45 artisans ont reçu ces insignes représentant de nombreuses catégories de métiers tels que le cuir, la vigne, l’argent et le bronze, la mode, ou encore la gastronomie.
Ont été décorés des insignes de Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres, ce 8 novembre :
– Serge Vaneson, Tailleur graveur chez Baccarat (Baccarat, Meurthe-et-Moselle) ;
– Eric Beaumard, Chef sommelier au George V (Paris, 8e) ;
– Sylvie Romet, Dame de table chez Guerlain (Orphin, Yvelines) ;
– Fabienne Suchot, Couturière et maroquinière, formatrice référente en maroquinerie chez Louis Vuitton
(Sainte Florence, Vendée) ;
– Isabelle Lepy, Maroquinière, responsable d’atelier et des ateliers-écoles chez Longchamp (Château Gontier, Mayenne) ;
– Olivier Joannen, Tisseur à bras chez Pierre Frey (Montigny en Cambrésis, Nord) ;
– Yoann Viard-Cretat, Maître laqueur chez S.T. Dupont (Faverges, Haute-Savoie) ;
– Grégory Weinstock, Joaillier, Directeur d’atelier chez Van Cleef & Arpels (Paris, 1 er).

Procédure pour être nommé dans l’ordre des Arts et des Lettres 

 Les conditions d’attribution
« Cet ordre est destiné à récompenser les personnes qui se sont distinguées par leurs créations dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution au rayonnement qu’elles ont apportée au rayonnement des Arts et des Lettres en France et dans le monde ».
L’ordre comprend trois grades (chevalier, officier et commandeur). Pour être nommé au grade de chevalier, il faut être âgé de trente ans au moins et jouir de ses droits civils.
• Les promotions sont au nombre de trois par an :
– pour les Français : 2 promotions (janvier et juillet) ;
– pour les Étrangers : 1 promotion, au printemps.
Saisine obligatoire du ministère des Affaires Étrangères et Européennes.

 Le Conseil de l’Ordre des Arts et des Lettres
Ce Conseil se réunit 3 fois par an ; il compte 24 membres : pour moitié des directeurs d’administration centrale, pour moitié des personnalités choisies par le ministre (nommées pour cinq ans) et un représentant du Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur.
Le Conseil de l’Ordre étudie l’ensemble des candidatures, collectées et instruites au préalable par la Section des distinctions honorifiques (vérification de l’état civil, du casier judiciaire et des mérites culturels du candidat). Le Conseil de l’Ordre établit ensuite la liste des candidats qu’il estime être dignes d’être distingués. Cette liste est soumise au ministre qui a seul le pouvoir de nommer. Chaque promotion fait l’objet d’un arrêté ministériel qui est ensuite publié au Bulletin officiel des décorations, médailles et récompenses.

Leave a Reply

Your email address will not be published.