La 27e édition de la Fête de la science

La 27e édition de la Fête de la science

Du 6 au 14 octobre 2018 en France métropolitaine s’organise le rendez-vous annuel incontournable de la culture scientifique, la Fête de la science.

Initiée par Hubert Curien en 1991 et organisée par le ministère de l‘Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, la Fête de la science est l’occasion de visiter un laboratoire, de participer à des ateliers scientifiques, d’échanger avec ceux qui pratiquent la science au quotidien et de découvrir les métiers de la recherche…

 Toutes les sciences, partout, pour tous
• La science vivante, captivante, ludique.
Objectifs de la fête de la Science :
– sensibiliser le grand public à la science ;
– mettre la science à la portée de tous ;
– favoriser le partage des savoirs entre les chercheurs et les citoyens, notamment les jeunes ;
– susciter des vocations scientifiques chez les jeunes en stimulant leur intérêt pour la science ;
– valoriser le travail de la communauté scientifique.
• Échanger et partager des savoirs : des milliers de scientifiques partagent avec le public leur enthousiasme pour les sciences et techniques à travers de multiples expériences : conférences, visites de laboratoires, de sites naturels et industriels, cafés des sciences, spectacles vivants…
• Des sciences des villages partout en France : sur tout le territoire, 150 villages des sciences réunissent dans un même lieu (place publique, jardin, lieu chargé d’histoire…) des espaces d’animations, de démonstrations, de rencontres, d’expositions. Il y en a forcément un près de chez vous !

Comment lutter contre les idées reçues et les fausses informations
Pour sa 27e édition, la Fête de la science se déploiera du 6 au 14 octobre 2018 en France métropolitaine et du 10 au 18 novembre dans les Outre-mer et à l’international. Face à la montée du climato scepticisme, à la contestation de certains faits scientifiques (débat sur les vaccins…), à la persistance de certains préjugés (les garçons sont meilleurs en sciences), au développement des fausses nouvelles (fake news)…l’édition 2018 de la Fête de la science s’empare de la thématique des idées reçues. Comment se forme une idée reçue ?
Comment passe-t-on d’une idée reçue à une rumeur publique ?
Quelle différence entre idées reçues et fausses informations (fake news) ?
En quoi la démarche scientifique est-elle en mesure d’aider chaque citoyen à valider ou à démonter des idées reçues ?
En quoi est-elle plus valide que les croyances ?
La fête de la science a une double ambition : contribuer au débat public et développer l’esprit critique, notamment chez les jeunes, afin qu’ils puissent faire face à la désinformation et aux fausses nouvelles, comprendre que tous les contenus ne se valent pas, et faire la part des choses entre réactions affectives et raisonnement construit. En effet, derrière une idée reçue, se profile la question du recul à adopter face à une information, du discernement entre le croire et le savoir et de la capacité à remettre en question ses propres arguments. Avec une méthode pour y répondre : adopter une démarche scientifique.

Un lancement national
Christian Clot, parrain 2018, inaugure la Fête de la science le vendredi 5 octobre à la Cité des sciences, aux côtés de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Animée par Fred Courant de l’Esprit sorcier et Marie–Charlotte Morin, ancienne lauréate de « ma thèse en 180 secondes » (#MT180), cet évènement accueillera des jeunes de la 4e au baccalauréat autour du théâtre de science, vecteur de médiation scientifique qui permet de déconstruire les idées reçues en exerçant son esprit critique et en invitant au débat.
Après une représentation de la pièce de théâtre de la collection Binôme proposée par la compagnie Les sens des mots, sur le sujet « idée reçue & immigration » les jeunes participeront à un débat dans le cadre des Consultations citoyennes pour l’Europe, en partenariat avec l’association l’Arbre des  connaissances et  en  présence de  l’auteure Marylin Mattei, du chercheur Mouhoub El Mouhoub et des acteurs.
• Un week-end cabaret de la science : dans la continuité du lancement officiel, la Cité des sciences ouvrira gratuitement ses portes au public samedi 6 et dimanche 7 octobre. À cette occasion, 13 établissements de recherche associés à L’Esprit Sorcier et à la Casden proposeront, avec le soutien du ministère, des journées d’animations durant lesquelles de nombreux chercheurs réaliseront des spectacles, performances scientifiques, stand-up, expériences mises en scène, jeux avec le public, ainsi que de courts débats autour d’un bar des sciences.

25 vraies fausses idées en science
Pour la troisième année consécutive, en partenariat avec le groupe Science pour tous du Syndicat national de l’édition (SNE), un livre spécialement édité à cette occasion est diffusé gratuitement dans 250 librairies participantes.
• Le livre proposé rassemble « 25 vraies fausses idées sur la science » : majoritairement issues de la recherche fondamentale, ces 25 vraies fausses idées ont été sélectionnées pour l’influence profonde qu’elles ont, ou auront, sur notre quotidien et notre représentation du monde. De plus le livre inclut un disque à énigmes qui permet au lecteur de mener l’enquête et de découvrir le vrai secret des sciences. Il démasque ainsi le « gang des idées reçues », collectif d’activistes connu pour propager de fausses nouvelles dans  le but de  semer le  trouble dans  la société, et enquête pour découvrir « ce qui peut permettre de devenir un grand scientifique ou un citoyen averti ».
Sa diffusion :
– 250 libraires, réseau Science pour tous ;
– 150 villages des sciences ou lors des opérations menées dans le cadre de la Fête de la science ;
– 16 000 médiathèques, bibliothèques et points de lectures du ministère de la Culture ;
– 11 000 centres de documentation et d’information de collèges et lycées ;
– 100 bibliothèques universitaires.
Autre nouveauté de la Fête de la Science 2018, un escape game pédagogique accompagne la diffusion du livre dans les bibliothèques, médiathèques et CDI. Mêlant sciences et investigation, cette enquête grandeur nature invite tous les curieux et curieuses, petits et grands, à vivre une expérience originale et ludique.
Leur mission ? Mettre en œuvre sens de l’observation, esprit critique et travail d’équipe pour déconstruire une vague d’idées reçues. Mais attention, l’horloge tourne… Il faut aller vite pour relever ce défi !
Le déroulé de l’animation et le matériel sont mis à disposition des bibliothèques, médiathèques et CDI sur le site www.fetedelascience.fr à partir de septembre 2018.
Ce projet est réalisé par Science Animation et Délires d’Encre, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Syndicat national de l’édition, le ministère de la Culture, l’AMCSTI, la Fill et la Sofia.

 Un guide de survie face aux idées reçues
• Un outil digital et innovant : fort de son succès auprès du grand public, Sciencetips s’associe au ministère pour la Fête de la science 2018 afin de proposer au grand public un parcours de micro-learning (E-Learning en format court) ludique,
« Esprit critique, es-tu là ? », consultable gratuitement sur les 150 villages de science participant à la Fête de la science 2018. Grâce à 50 capsules de savoirs scientifiques, présentées en 8 leçons de moins de 8 minutes par jour, le parcours
« Esprit critique, es-tu là ? » a pour vocation de présenter de façon ludique le modèle général de la démarche scientifique – observation, formulation d’hypothèses et expérimentation, à travers quatre exemples historiques de  changements de  paradigmes scientifiques. Aucun pré requis ne sera nécessaire pour aborder et comprendre ce parcours digital.
• Artips : Créé en 2013 par Coline et Jean, Artips est le média culturel en ligne qui parie sur une culture générale accessible à tous. Il propose un rendez-vous original entre l’art et le public, au moyen d’une sélection de contenus décalés et mémorables, mais aussi en facilitant l’accès du public à la connaissance.
• Pourquoi Sciencetips ? Lancée en 2017, Sciencetips réunit déjà plus de 75 000 abonnés. Tout comme pour l’histoire de l’art, Sciencetips souhaite gommer les frontières entre experts, néophytes et amateurs, en proposant des histoires scientifiques mémorables et hors du commun. Rédigée et validée par des spécialistes, la newsletter Sciencetips permet à chacun de se forger progressivement une culture scientifique, peu importe son niveau initial, en une minute par jour seulement
• Data science vs Fake : produite par Escalenta, « Data science vs Fake » est une collection de 20 films courts de 2 minutes, conçue et réalisée par Pascal Goblot. C’est est une série conçue en motion design pour lutter contre les fausses informations. Grâce à une technique inédite de data visualisation animée mise au point par Escalenta, « Data science vs Fake » transforme les chiffres et les données objectives en images animées, visuellement séduisantes et scientifiquement exactes, pour les opposer aux rumeurs, fake news et autres idées reçues. Déforestation, sida, espérance de vie, cerveau, croyance sur le genre, fin du pétrole, nourriture, surmortalité des oiseaux, cyclones, vaccins, surpopulation, montée des eaux… En 20 épisodes, les Data Science déconstruisent les Fake en donnant les chiffres à voir, au pixel près.

 « L’Etincelle » de la recherche
Produit par Heliox Films et France Télévisions en association avec le ministère, Sciences & Avenir et EPF École d’ingénieurs et sur une idée originale de Gilles Moisset, « L’Etincelle » est une série de  40  programmes courts, d’une minute trente secondes. Un scientifique raconte son étincelle, le moment déclencheur où, tel un éclair, la solution lui est apparue. L’étincelle est cet instant fugace et magique que vit tout chercheur quand il trouve la formule, l’idée, la découverte qui changera sa vie, la nôtre, et fera avancer la science. Chaque étincelle est illustrée graphiquement, dans un langage audiovisuel contemporain, pour faciliter sa compréhension. Après le succès rencontré lors de la Fête de la science 2017, 6 nouveaux épisodes sont diffusés pendant la Fête de la science 2018 sur France 3, les samedi 6 et 13 octobre à 13h et les dimanche 7 et 14 octobre à 13h et 19h55, avant d’être repris sur le site de la Fête de la science dans une version plus longue.
Si « L’Etincelle » s’adresse à tous les publics, elle a notamment pour vocation d’intéresser les plus jeunes aux sciences. Objectif de ces rendez-vous : surprendre le spectateur en rappelant la dimension du hasard dans la cristallisation de toute découverte et de décomplexer les sciences qui sont bien vivantes, au cœur de la société. C’est l’image d’une science omniprésente et universelle que l’on découvre à travers ces récits de scientifiques.

Une programmation dédiée
Pour la deuxième année consécutive, ARTE s’engage aux côtés du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation à l’occasion de la Fête de la Science. La chaîne choisit ainsi d’accompagner de manière encore plus affirmée la diffusion de la culture scientifique auprès de tous les publics en proposant parmi ses plus récentes productions, une sélection de documentaires à découvrir en famille sur grand écran ou en ligne sur le site de la Fête de la science www.fetedelascience.fr.

Un comité national d’ambassadeurs
Cette année, pour la première fois, un comité d’ambassadeurs a pour mission d’aller à la rencontre du public et des médias pour parler de la Fête de la science. Scientifiques, journalistes, youtubbers… ces ambassadeurs seront les porte-drapeaux de la diffusion de la connaissance et du partage des sciences. Le comité national comprend un représentant de chaque territoire pour valoriser les initiatives de chacune des régions et territoires d’outre-mer.

8 thématiques fortes
Chaque année, la Fête de la science met en avant des thématiques fortes qui répondent à des enjeux majeurs de société et sont illustrées ici à  travers quelques exemples d’événements nationaux, en région et dans les Outre-mer pour un avant-goût du programme de cette prochaine édition 2018 !
1– Égalité femmes/hommes.
• Femmes de sciences : exposition, conférence de la mathématicienne et écrivaine Michèle Audin. Les 11 et 12 octobre à l’université de Reims
• « Scientifique : c’est pas ton genre ? » : rencontre-débat avec des femmes scientifiques témoins pour scolaires à partir de la 4e. Projections de films, quiz et échange avec des femmes scientifiques. Mardi 9 octobre de 10h à 12h Hôtel de Région de Rouen, 5 rue Robert Schuman
2 – Changement climatique et développement durable.
• Train du climat : inauguré à Angoulême le 5 octobre avant de parcourir plusieurs villes de la région Nouvelle-Aquitaine (octobre) puis Occitanie (novembre). Espace dédié à des conférences participatives et aux solutions locales. Toutes les infos sur https://trainduclimat.fr/
• L’alchimie dans les territoires : construire la ville de demain autour de différents jeux, s’interroger sur les choix en matière d’aménagement et découvrir des outils participatifs pour favoriser le faire ensemble sur les territoires.
Samedi 13 octobre de 14h à 18h et dimanche 14 octobre de 10h à 18h, au Laval Virtual Center rue Marie Curie, 53810 Changé
• Vivo ! Entrez en nature : une création scientifique et recherche artistique autour des changements climatiques, révolutions médicales, robots humanoïdes, Intelligence artificielle, agro écologie… ce Village des sciences s’installe durant 4 jours au cœur de Besançon.
Du 11 au 14 octobre, à l’ancien hôpital Saint Jacques de Besançon. https://vivo.ubfc.fr/
3 – Europe & international.
• Les biotechnologies de demain : accueille d’un écosystème de 150 personnes venant du monde de la recherche publique, associatif et de l’entreprise.
Du 10 au 18 novembre, au Cyclotron Réunion Océan Indien (GIP-CYROI)
4 – Histoire des sciences et des techniques.
• le système international d’unités à l’honneur : le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) organise plusieurs manifestations afin de familiariser le grand public avec les unités de poids et de mesures, qui régissent notre quotidien. Conférence sur le kelvin, et opération portes ouvertes sur le thème de la mesure au quotidien et de la réalisation des unités et puis une exposition « Sur mesure, les 7 unités du monde » en association avec le Cnam.
– Conférence le 4 octobre à 18h30.
– Portes ouvertes le samedi 13 octobre 2018. LNE Paris, 1 rue Gaston Boissier, 15e arrondissement.
– Inauguration de l’exposition le 15 octobre 2018 au Musée des Arts et Métiers.
• Médecine gréco-romaine.
– des conférences thématiques de 15 minutes ;
– des experts en archéologie expérimentale présentent des reconstitutions de soins médicaux. Samedi 13 et dimanche 14 octobre.
– au Lugdunum – Musée & Théâtres romains abrite des collections d’objets en lien avec les soins médicaux. https://lugdunum.grandlyon.com
5 – Enjeux de société.
• Où va l’intelligence artificielle ? Cette question sera au centre des débats associant informaticiens, psychologues, sociologues et philosophes. Qui trouveront leur point de départ dans des textes de fiction lus par des comédiens de la compagnie du Théâtre Universitaire de Tours.
Jeudi 11 octobre à 14h pour les lycéens et à 20 h30 pour le grand public.
Salle Thélème, université de Tours, 3, rue des Tanneurs. 37000 Tours.
• Erreur scientifique ou sciences de l’erreur ? Les scientifiques dévoileront les secrets de leurs recherches lors d’une vingtaine d’ateliers animés par 150 chercheurs qui déclineront le thème de l’erreur, des sciences de la nature aux sciences humaines. Du jeudi 11 au dimanche 14 octobre Gare Saint Sauveur à Lille.
• Le grand village des sciences au palais des congrès de Madiana : pendant 5 minutes un acteur illustrera une idée reçue de façon humoristique. Un conférencier scientifique interviendra ensuite 15 minutes et « démontera » ladite idée reçue. Enfin, 10 minutes seront consacrées aux échanges avec le public.
Samedi 6 octobre au Palais des congrès de Madiana. Martinique.

6 – Entreprise et innovation.
• Portes ouvertes vers l’espace à l’école nationale supérieure de mécanique et d’aéronautique : des courses de drones réalisées par des professionnels dans le canyon, des expositions sur le parvis et des surprises. Samedi 13 octobre de 10h à 17h30.Technopole du Futuroscope.
• Campus de l’environnement et du climat : le Cerege, laboratoire de géosciences de l’environnement, accueille plus d‘un millier de scolaires de la région PACA. Près d’une soixantaine de visites de laboratoires, start-ups, entreprises, ateliers, parcours, discussions et conférences sur l’environnement seront animés par scientifiques et entrepreneurs.
Jeudi 11 octobre 2018 au Technopôle de l’environnement de l’Arbois à Aix-en-Provence
• Les molécules dans tous leurs états : Rennes et 30 communes d’Ille-et-Vilaine rassemble plus de 400 chercheurs autour de 150 évènements.
– Le village des sciences se tient du vendredi 5 au dimanche 7 octobre 2018 à l’université Rennes 2.
– Les chercheurs se déplaceront dans les établissements et quelques centres de recherche ouvriront leurs portes aux classes.
– Le laboratoire de chimie CEMCA (Chimie, Électrochimie moléculaire et chimie analytique) et le laboratoire des sciences et techniques de l’information, de la communication et des connaissances (Lab-STICC) de l’université de Bretagne occidentale à Brest ouvrent leurs portes aux scolaires : découverte des équipements des deux laboratoires, rencontre avec les chercheurs, ingénieurs et doctorants… du  vendredi 12 au dimanche 14 octobre 2018.
7 – Nouvelles formes de médiation des sciences.
• Concours de construction sous minecraft et minetest : concours national sur forme de jeu de type bac à sable dont la seule limite est l’imagination. Ce concours propose à tous d’innover et d’imaginer des solutions futures. Du 1erau 14 octobre 2018. Des Youtubeurs feront partie du jury et de nombreux lots sont à gagner.
Plus d’informations sur https://discord.gg/3zBR2jB
• Mettez vos neurones à l’épreuve ! Le Morning OS, tout nouvel espace de co-working pour les sciences participatives et l’expérimentation des jeux d’évasion grandeur nature (curious game) propose de faire partager au  public les préoccupations des chercheurs en sciences cognitives du centre de recherche interdisciplinaire : quels seront vos réponses et vos comportements face à une énigme ? Quels raisonnements et quelles décisions prendrez-vous pour sortir d’une situation d’urgence ? Échapperez-vous aux « neuromythes », ces fausses croyances scientifiques ancrées dans notre société ? Saurez-vous aborder les problèmes de façon contre-intuitive ?
Du 6 au 14 octobre au Morning OS, Bagnolet, Seine-Saint-Denis.

8 – Actualités scientifiques.
• The conversation… En parle : The Conversation France est un nouveau média en ligne indépendant qui a l’ambition d’enrichir le paysage de l’information et d’éclairer le débat public grâce aux universitaires et aux chercheurs. Ceux-ci produisent des articles d’expertise et d’analyse de l’actualité, accompagnés par l’équipe de  journalistes de The Conversation.
– Objectif de The Conversation : proposer une autre forme de journalisme et un contenu éditorial gratuit et de qualité, fondé sur l’analyse et la mise en perspective pour une meilleure compréhension de l’actualité et des sujets les plus complexes.
Pour cette édition 2018, The Conversation, partenaire de la Fête de la science pour la deuxième année consécutive, proposera plus de 50 articles avant et pendant la Fête de la science. Ces articles seront disponibles sur The Conversation, repris pour certains d’entre eux sur le site de la Fête de la science. http://theconversation.com/fr.

Leave a Reply

Your email address will not be published.