Est Ensemble : Opérations d’aménagement

Est Ensemble : Opérations d’aménagement

La rentrée scolaire 2018 est marquée par l’ouverture de deux nouveaux groupes scolaires à Montreuil et à Noisy-le-Sec dans des opérations d’aménagement pilotées par Est Ensemble. Également remarquée cet été, objet de tous les éloges, des petits comme des grands, la Cité fertile à Pantin.
À Noisy-le-Sec, le nouveau groupe scolaire Jean Renoir a ouvert ses portes pour la première fois ce 3 septembre avec 10 classes de maternelle. L’ancien bâtiment de l’école maternelle, dont le désamiantage est en cours, sera détruit très prochainement. Cet équipement ultramoderne, à la toiture végétalisée, est le premier grand chantier réalisé dans le cadre de la zone d’aménagement concerté (Zac) du Quartier durable de la Plaine de l’Ourcq, située à proximité du canal. Pleinement intégré à la Zac, l’équipement prendra forme en deux phases de construction et en site occupé. La partie élémentaire et ses 12 autres classes seront quant à elles prêtes pour la 1,2 rentrée 2019, concomitamment avec la livraison des premiers logements de la zone d’aménagement concerté (ZAC) du Quartier durable de la Plaine de l’Ourcq, pilotée par Est Ensemble. A l’horizon 2019, ce sont donc 22 classes qui ouvriront leurs portes au nord de la Ville ainsi qu’un centre de loisirs, un espace restau-ration et une salle polyvalente qui sera mise à la disposition des associations de la ville.
À Montreuil au cœur de la Zac Boissière Acacia, c’est le groupe scolaire Louis et Madeleine Odru, en hommage à l’ancien député de Seine-Saint-Denis et son épouse, qui s’apprête à accueillir ses premiers élèves. Cette nouvelle école, com-posée de 5 classes élémentaires et de 4 classes maternelles, représente un équipement indispensable pour ce quartier qui accueille des familles avec de jeunes enfants. Le choix du matériau et le principe de construction permettent au bâtiment de s’adapter. Les éléments modulaires en bois de haute qualité environnementale peuvent faire évoluer le bâtiment et ainsi adapter sa capacité d’accueil en fonction des besoins. Le groupe scolaire sera complété par un centre de loisirs. Une salle polyvalente ouverte au quartier sera également installée.
Dernière née à Pantin, après la Halle Papin (une des friches TempO’ d’Est Ensemble) et la guinguette des Grandes-Serres, la Cité fertile a ouvert ses portes aux curieux et aux amateurs de lieux alternatifs le 15 août dernier. Les 10000 m2 de l’ancienne gare de fret de Pantin ont en effet été confiés par SNCF Immobilier à la société Sinny & Ooko – qui a déjà conçu la Recyclerie ou le Pavillon des Canaux –, afin d’en faire pendant trois ans un lieu de détente et de loisirs, mais aussi un endroit où penser la ville de demain. Elle laissera ensuite la place à un éco-quartier dans le cadre de la Zone d’aménagement concerté Eco-quartier pilotée par Est Ensemble. Et le résultat est plutôt réussi ! Dans la grande cour pavée, des terrains de pétanque et de möllki, un terrain de beach-volley, des bassins d’aquaponie (un système qui allie culture des plantes et élevage de poissons) mais aussi de nombreuses tables et chaises, afin de déguster la bière brassée dans le grand hangar à côté, ou des plats préparés avec des aliments bios et locaux. Ambiance et détente assurées. Enfin, ceux qui veulent se reposer un moment peuvent se réfugier dans la très jolie cabane à méditation. Plus loin sous le préau où sont suspendus des lustres et duquel on peut voir les lignes de chemin de fer, des projections, des conférences et des rencontres sont programmées, autour de projets culturels ou d’agriculture urbaine qui œuvrent pour la ville de demain. Neuf thématiques seront développées les deux premiers mois : alimentation locale, pratique du sport en ville, mode éthique, artisanat responsable, etc. Cet espace pourra également abriter la fête des voisins, un vide-grenier… Il se veut un lieu de partage, que les citoyens pourront s’approprier. Pendant 6 mois, 10 porteurs de projet seront également accueillis dans les anciens guichets de la SNCF, afin d’échanger et d’apprendre de l’expérience en création de « tiers-lieux » de l’équipe qui a conçu la Cité fertile. Enfin évidemment, rien n’est
produit pour être jeté sur la friche : réemploi des matériaux, filtration de l’eau, utilisation de circuits courts… La Cité fertile fait attention à son environnement dans son fonctionnement… afin de le rester.

Les Zac
Quartier durable de la Plaine de l’Ourcq à Noisy-le-Sec
Projet d’une trentaine d’hectares au nord de la Ville de Noisy-le-Sec, il se caractérise par son positionnement charnière avec les communes de Bondy, Bobigny et Romainville, et son articulation avec des projets de transports structurants (TZen3, pôle de la folie, métro du Grand Paris Express au Pont de Bondy). Le site est fortement marqué par la présence de grandes infrastructures de transports, routières et ferroviaires (A3, A86, RN3, faisceau ferré de Paris Est) qui lui assure une excellente accessibilité mais génère également des coupures importantes dans le tissu urbain, sources de nuisances et d’isolement. Les différents secteurs de la Zac présentent des environnements de nature très différente : les secteurs à l’ouest le long de la RN3, à dominante majoritairement économique ; un grand secteur d’habitat social isolé du centre-ville ; un tissu mixte de logements, d’activités et de commerces du côté du pont de Bondy.
La Zac doit permettre à Est Ensemble et à la Ville de Noisy-le-Sec de mener à bien un projet de renouvellement économique et urbain d’ampleur, en confortant et en favorisant la mixité, en diversifiant les activités accueillies et en inscrivant ces nouveaux programmes dans un environnement urbain renouvelé, intégré à la dynamique du Canal de l’Ourcq et mieux connecté au reste de la ville.

• Les objectifs
– Réduire les coupures urbaines en créant de nouveaux axes pour raccorder les quartiers aux centralités urbaines.
– Revaloriser les abords du canal de l’Ourcq et son aspect paysager en améliorant son accès et en y développant des activités de loisirs. Réorienter ses usages vers de la mixité en introduisant des installations de fret, de plaisance, culturelles et de loisirs.
– Créer un quartier durable par la construction de logements diversifiés, accessibles à tous et répondant aux exigences de développement durable.
– Accompagner la transformation de l’activité économique liée à la désindustrialisation en redonnant une image qualitative au territoire.
– Aménager l’espace urbain en proposant des zones réservées aux piétons, aménager des voies dédiées aux vélos, créer des espaces verts de qualité et des espaces publics agréables.
– Valoriser l’avenue Gallieni, lien essentiel entre le territoire de l’Ourcq et le centre-ville/pôle gare.

• Le programme : environ 234 000 m2 dont 90 000 m2 soit 1 380 logements, 18 000 m2 de logements spécifiques, 31000 m2 de bureaux, 75000 m2 d’activités, services, commerces et pôle loisirs et sport, 3200 m2 d’équipement hôtelier, 17000 m2 de stationnement en superstructure.
• Les équipements prévus: l’extension de l’école Jean Renoir en groupe scolaire, 1 nouvelle passerelle piétonne au-dessus du canal de l’Ourcq, 1 piscine olympique en projet sur le périmètre de la Zac.

• Le calendrier
– 2014-2019 / Phase 1 : la première phase comprend 4 grands secteurs opérationnels (Engelhard, RFF, Sablière, Triangle de l’Ourcq Est) et représente 120000 m2 de surface de plancher. La majeure partie des logements seront réalisés au cours de cette première phase, accompagnée des premiers projets de développement économique.
– 2020-2024 / Phase 2: les 4 secteurs opérationnels (Passementerie, Madeleine Ouest, Port de Noisy et Triangle de l’Ourcq Ouest) de la seconde phase représentent 80 000 m2 de surface de plancher.

Boissière Acacia à Montreuil
La Zac Boissière Acacia est une opération d’aménagement située à Montreuil. Elle constitue la première étape opérationnelle d’une vaste réflexion urbaine sur le Plateau.
Secteur peu dense et mal desservi par les transports en commun, le Plateau va fortement évoluer avec l’arrivée des prolongements du tramway T1 de Noisy-le-Sec à Val de Fontenay et de la ligne 11 du métro de Mairie des Lilas à Rosny Bois-Perrier. D’une superficie de 14 hectares, le site de la ZAC Boissière Acacia est à la limite communale avec Rosny et sur la crête du plateau. Il est aujourd’hui essentiellement composé de friches des anciens réservoirs du SEDIF, à proximité d’une zone de petits pavillons au nord-ouest et de zones d’activités au sud.
Les objectifs du projet sont de :
• Restructurer et requalifier les terrains inclus dans le périmètre.
• Urbaniser des terrains sous-occupés ou inoccupés.
• Créer un lien urbain le long du boulevard de la Boissière.
• Renforcer l’offre de locaux d’activité et de bureaux dans le secteur.
• Développer le commerce et les services de proximité.
• Proposer des équipements induits par l’opération.
• Proposer un projet exemplaire en termes de développement durable.
Le programme général de la Zac Boissière Acacia prévoit la création d’environ 1 200 logements, dont 40 % de logements sociaux, de locaux d’activités économiques, dont un éco-pôle et des commerces, la création d’un groupe scolaire (élémentaire et maternelle) comprenant également un centre de loisirs, d’un équipement
petite enfance, la relocalisation du terrain de sport et la réalisation d’espaces publics et de parkings. Créée en 2010, la réalisation de la Zac a été concédée en 2012 par la Communauté d’agglomération Est Ensemble à un aménageur (la SAS Boissière Acacia composée de Nexity et du Crédit Agricole) avec comme architecte coordonnateur, Louis Paillard. La réalisation du projet se fera en deux phases de 2014 à 2017 et de 2018 à 2020.

Écoquartier de la gare de Pantin
Initié par la Ville de Pantin en 2010, le projet d’écoquartier a été transféré à Est Ensemble en 2012. La Zac Écoquartier de la Gare de Pantin a été créée en 2013. Étendue sur 45 hectares situés autour de la gare du RER E et dans le quartier des Quatre Chemins, la Zac représente un fort potentiel de renouvellement urbain au cœur du territoire communal, faisant de ce site un élément essentiel du maillage entre les quartiers. Située aux portes de Paris, elle bénéficie d’une excellente desserte en transports en commun. De plus, la création d’un parc, pour pallier le manque d’espaces verts dans ce secteur, est une priorité forte de ce projet.
Est Ensemble et la Ville de Pantin souhaitent conduire une démarche projet exemplaire, guidée par des critères d’excellence. Une excellence sociale, avec notamment la réalisation d’équipements publics, le déploiement d’une nouvelle offre commerçante, une diversification de l’habitat favorisant la mixité, et la création d’un parc. Une excellence urbaine et environnementale avec un engagement fort en matière de développement durable. Un soin sera apporté au cadre de vie et au juste équilibre entre les espaces paysagers et les hauteurs bâties. Une excellence économique où l’écoquartier devra être porteur d’un développement économique ambitieux et innovant, source d’emploi local. Enfin, une excellence démocratique, avec une démarche conduite dans un dialogue avec les habitants et les forces vives du territoire à chaque étape du projet.

Leave a Reply

Your email address will not be published.