Histoire des femmes

Histoire des femmes

Le 9 juin 2018 Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a annoncé le lancement de la troisième édition de la Grande Collecte consacrée à l’histoire des femmes.

Fort du succès des premières collectes d’archives consacrées à la Première Guerre mondiale puis aux relations entre l’Afrique et la France, le ministère de la Culture organise, dès le 9 juin prochain, une nouvelle Grande Collecte dédiée à l’histoire des femmes en invitant chacune et chacun d’entre nous à se plonger dans ses archives familiales pour partager souvenirs et documents authentiques.

La Grande Collecte : un rendez-vous annuel entre les citoyens et leurs services d’archives.
Organisée par le service interministériel des Archives de France en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France à l’occasion de la Journée internationale des archives de l’Unesco, la Grande Collecte est une opération nationale appelant tous les citoyens à confier leurs papiers personnels ou familiaux aux institutions partenaires de l’événement : souvenirs de famille, correspondances, documents de voyage, photographies, journaux intimes, carnets, etc. Cette Grande Collecte permet à la fois aux institutions archivistiques de consolider leurs fonds et aux chercheurs d’y trouver matière à l’écriture de l’histoire. Par ailleurs, en invitant la population à participer à l’opération, elle a pour vocation de sensibiliser le public à la valeur que représentent les archives privées pour l’histoire et pour l’enrichissement de la mémoire collective. Après leur remise, certains documents sont numérisés puis rendus disponibles sur le site www.lagrandecollecte.fr.

Archives de femmes, archives des femmes
La prochaine Grande Collecte sera consacrée aux femmes. Femmes politiques, femmes intellectuelles ou scientifiques, femmes militantes, femmes artistes, femmes au travail, femmes dans leur quotidien, anonymes comme personnalités : la Grande Collecte s’intéresse à toutes les femmes, sans qui il n’y aurait pas d’histoire. Elle a pour ambition de rassembler des correspondances privées comme des journaux intimes ou autobiographies, des archives photographiques et audiovisuelles, des témoignages oraux, des archives privées liées aux luttes sociales dans les entreprises, des témoignages d’engagements politiques, des fonds syndicaux et associatifs, des archives de chercheuses, d’artistes, d’intellectuelles, etc. Par ailleurs, la Grande Collecte a aussi vocation à réunir des documents rares comme des archives plus intimes, journaux, écrits du quotidien, ouvrant de nouveaux champs de recherche encore peu explorés.

Des services d’archives mobilisés sur tout le territoire
Sous l’impulsion du service interministériel des Archives de France, la collecte des documents s’effectuera à nouveau cette année dans plusieurs dizaines de lieux en France : Archives nationales (Paris et Pierrefitte-sur-Seine), Archives nationales du monde du travail (Roubaix), Archives départementales et municipales. Des professionnels y accueilleront les particuliers pour identifier leurs documents et recueillir leurs témoignages. Visites guidées, ateliers, conférences, expositions seront également proposés au public pour l’occasion. Dès la première édition en 2013, près de 20 000 personnes se sont déplacées et ont permis la collecte de 350 000 documents.

Leave a Reply

Your email address will not be published.