La BU, le jour de relâche

La BU, le jour de relâche

Plus de bibliothèques universitaires ouvertes le dimanche : lancement de l’appel à projet « Noctambu + dimanche à Paris »

Françoise Nyssen, ministre de la Culture et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, ont annoncé le 12 avril dernier le plan « NoctamBU + dimanche à Paris » : un appel à projets favorisant l’ouverture des bibliothèques universitaires le dimanche.
L’ouverture des bibliothèques universitaires le dimanche constitue un réel enjeu pour la réussite universitaire des étudiants. Même si des plans successifs ont permis de réaliser d’importants progrès dans l’extension des horaires, la moyenne horaire d’ouverture hebdomadaire des BU françaises demeure inférieure à la moyenne européenne (61h en France contre 67,5 heures en Europe).
De plus, la tension sur le nombre de place est particulièrement forte dans Paris intra-muros, qui dispose en moyenne d’une place pour 14 étudiants et d’aucune bibliothèque universitaire ouverte le dimanche. L’objectif est d’atteindre rapidement une place pour 10 étudiants et 5 BU ouvertes le dimanche.
Pour Françoise Nyssen, « la France occupe une place particulière en Europe, il est temps que ses bibliothèques soient davantage ouvertes comme certains de nos voisins, et notamment les bibliothèques universitaires. Les bibliothèques sont des piliers de notre politique pour l’émancipation des citoyens, de la jeunesse en particulier ».
« Les périodes de révision sont des moments qui peuvent être stressants pour les étudiants. Le gouvernement souhaite donc accompagner et favoriser l’accès de tous à des lieux calmes, ouverts et documentés, tous les jours de la semaine et prioritairement lors de moments importants comme les examens. » explique Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’innovation.
Ce plan et cet appel à projet visent à accompagner des bibliothèques universitaires parisiennes de plus de 400 places dans leur projet d’ouverture, au moins 10 dimanches dans l’année, prioritairement pendant les périodes de révision. Ils doivent ainsi permettre à l’horizon 2019, l’ouverture de 5 bibliothèques avec 2000 à 3000 places de travail le dimanche. Un montant total de 1,6 million d’euros, destiné à couvrir la totalité des dépenses : frais de personnel, de fonctionnement ou encore d’aménagement des locaux sera alloué à ces 5 bibliothèques entre 2018 et 2022.
La sélection des projets retenus sera annoncée par Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, au mois de juillet 2018.

Leave a Reply

Your email address will not be published.