Les espaces publics de demain

Les espaces publics de demain

Dans le cadre de leur programme d’innovations, la Société du Grand Paris et Île-de-France Mobilités lancent chaque année un appel à projets pour tester des solutions originales et novatrices de nouvelles mobilités ou de nouvelles façons de concevoir l’espace public.
Cette année, en partenariat avec l’Association des Maires d’Île-de-France (Amif), l’appel à projets porte sur les nouvelles façons de concevoir les espaces publics. L’objectif est de préfigurer dès aujourd’hui les futures places du Grand Paris, les espaces publics qui s’articuleront demain autour des gares.
Les expérimentations permettront de développer des projets qui amélioreront le cadre de vie autour des futures gares en produisant un espace public adapté aux besoins du futur. Cinq sites correspondant à l’emplacement de futures gares du Grand Paris Express ont été retenus (Champigny centre, Clichy-Montfermeil, Chevilly-Trois communes, à L’Haÿ-les-Roses, Le Blanc-Mesnil, Massy-Opéra) pour l’expérimentation de cinq solutions autour des thématiques suivantes : le végétal, les revêtements innovants, le mobilier urbain, la lumière en ville et la bienveillance.
Les porteurs de projets donneront à voir de nouvelles solutions ambitieuses qui pourront par la suite être déployées dans différents territoires. Il s’agit de s’appuyer sur des concepts encore en réflexion aujourd’hui pour les éprouver et les rendre opérationnels à l’horizon de mise en service du Grand Paris Express.
L’appel à projets sera lancé officiellement le 11 avril prochain au salon de l’Amif. Le palmarès sera annoncé en juin et les cinq expérimentations débuteront en septembre pour une durée de six mois. Elles feront l’objet d’un bilan qui déterminera l’intérêt de développer dans le futur les différentes solutions testées.
La somme des expérimentations que la Société du Grand Paris et Île-de-France Mobilités auront testées dans le cadre de ce programme, offrira une vision d’ensemble pour réussir la conception des futures places du Grand Paris et apporter la garantie aux voyageurs qu’ils trouveront, demain, réponse à leurs besoins.

Les cinq sites
• La gare Chevilly Trois-Communes est implantée sur le territoire de la commune de L’Haÿ-les-Roses, au croisement de la rue de Bicêtre, de la rue de Lallier et de la rue Paul-Hochart. Elle s’accompagne d’un parvis qui s’ouvre sur la rue de Bicêtre. L’insertion de la gare dans une zone d’habitat dense en cours de requalification crée d’une nouvelle centralité et accompagne le programme de renouvellement urbain proposé sur les quartiers des Sorbiers et de la Saussaie à Chevilly-Larue, de Lallier-Bicêtre et du Jardin-Parisien à L’Haÿ-les-Roses, et de Sainte-Colombe à Villejuif. La gare se situe également à proximité de plusieurs zones d’activité et d’emploi sur le territoire des trois communes concernées, ainsi que de la partie sud de l’opération Campus Grand Parc.
• L’emplacement de la gare Champigny Centre, choisi avec la commune, favorise l’accessibilité de la gare à tous les usagers, quel que soit leur mode de déplacement. Offrant une interconnexion entre les lignes 15 Sud et 15 Est, elle dessert directement les quartiers Le Maroc, Le Plant et le centre-ville, ainsi que les bords de Marne.
• L’arrivée du Grand Paris Express et du tramway démultipliera l’accessibilité à la métropole depuis le quartier Clichy – Montfermeil. Entre la promenade de la Dhuys et l’allée Anatole-France, la gare du nouveau métro s’inscrit dans un quartier faisant l’objet d’un important programme de rénovation depuis 2004. Autour de la gare, les espaces publics sont réaménagés pour faciliter la correspondance avec le tramway T4 et l’accès aux Ateliers Médicis, construits à la place de la tour Utrillo.
• La gare Le Blanc-Mesnil améliore la desserte locale d’un secteur aujourd’hui éloigné de tout mode de transport lourd. Elle accompagne les différentes opérations de développement et de requalification entreprises sur la commune. Situé sur la parcelle du complexe sportif Paul-Langevin, le bâtiment voyageur est accessible depuis l’avenue de la Division Leclerc.
• La gare Massy-Opéra est implantée au niveau de l’actuel parking de la place Saint-Exupéry. Gare de centre-ville, elle dessert des quartiers densément peuplés de Massy au nord, et des équipements de loisirs et de santé de la commune comme l’opéra, l’hôpital Jacques-Cartier ou encore le centre omnisports Pierre-de-Coubertin. Elle assure également la desserte de la ZAC Franciades-Opéra.

Au Salon de l’Amif
Créé en 1997, le Salon des maires d’Ile-de-France est dédié aux élus et décideurs franciliens. Il regroupe durant 3 jours l’ensemble des prestataires des collectivités territoriales. Chaque année, élus, experts et techniciens se réunissent autour de grands thèmes d’actualité qui sont au cœur des préoccupations des décideurs locaux. L’équilibre entre l’aspect intellectuel et commercial représente la quintessence d’un salon professionnel.
Aujourd’hui, la renommée du Salon des Maires d’Ile-de-France est affirmée. Le taux de renouvellement de ses exposants s’élève à plus de 85 %. Le visitorat ne cesse d’augmenter et sa qualité, largement reconnue, confère une plus value à cet événement attendu de tous. Les plus hautes personnalités du monde politique et des grandes institutions régionales nous font l’honneur de leur présence année après année.
La Société du Grand Paris est présente à ce Salon. Sur son stand, situé au cœur du hall A (stand n°C27-D28), la Société du Grand Paris vous présente la maquette du premier tunnelier du Grand Paris Express, fait le point sur l’avancée du chantier et vous permet de plonger dans la maquette numérique 3D du Grand Paris.
Pendant les 3 jours du salon, plusieurs rendez-vous sont proposés par la Société du Grand Paris :
• Mardi 10 avril. De 11h à 11 h 30, « Le point sur la ligne 15 Sud », par Isabelle Rivière, directrice des relations territoriales, et Patricia Chirouze, adjointe au directeur des relations territoriales (stand n°C27-D28). De 15h à 15 h 30, « Les différentes étapes des travaux du nouveau métro », par Thierry Huygues-Beaufond, responsable de l’unité infrastructures et méthodes constructives (stand n°C27-D28).
• Mercredi 11 avril. De 9 h 15 à 10 h 30, Lancement de l’appel à projets « Nouvelles méthodes de composition des espaces publics », en partenariat avec Île-de-France Mobilités et l’Association des Maires d’Île-de-France (salle 2, Hall B). De 11h à 11 h 30, « Le point sur la ligne 16 », par Nadir Bentouta, directeur des relations territoriales (stand n°C27-D28).
• Jeudi 12 avril. De 11h à 11 h 30, « Le Grand Paris Express, un moteur pour l’emploi », par Anne Cheptou, responsable de l’unité emploi (stand n°C27-D28).

À propos d’Île-de-France Mobilités
Île-de-France Mobilités, autorité organisatrice des mobilités durables dans l’ensemble de la région, financera le fonctionnement du Grand Paris Express ainsi que les rames de métros qui y circuleront. Elle sera garante de la fiabilité et de la qualité de service des nouvelles lignes. Pour préparer la mise en service, elle veille à ce que les nouvelles gares en construction soient parfaitement intégrées au réseau de transport en commun actuel pour permettre aux Franciliens de passer aisément d’un mode à l’autre (métro, train, tram, bus, vélo…) et de gagner du temps dans leurs correspondances.
À propos de la Société du Grand Paris
La Société du Grand Paris est l’entreprise publique créée par l’État dont la mission est de piloter le déploiement et le financement du Grand Paris Express. Elle assure la construction des infrastructures qui composent le réseau et acquiert, pour le compte d’Île-de-France Mobilités, les matériels roulants qui le parcourront. Futur métro du Grand Paris, le Grand Paris Express est le plus grand projet d’infrastructure et d’aménagement d’Europe. Avec 200 kilomètres de réseau, le projet prévoit la création de quatre nouvelles lignes autour de Paris, le prolongement de la ligne 14, la construction de 68 gares et l’aménagement de nouveaux quartiers autour de ces futurs pôles urbains.

À propos de l’Amif
L’Amif est l’interlocuteur incontournable des pouvoirs publics endossant à la fois les rôles de lanceur d’alerte et de laboratoire d’idées sur l’ensemble des sujets qui intéressent les élus locaux franciliens. Totalement pluraliste, l’Amif assure le rôle de porte-parole des élus locaux et participe au dynamisme régional des 1 280 communes de l’Île-de-France situées tant en zone urbaine qu’en zone rurale. Cette représentation plurielle permet à l’Association de porter les valeurs communes de l’intégralité des collectivités territoriales franciliennes auprès des pouvoirs publics.

Leave a Reply

Your email address will not be published.