Francophonie : des mots pour le dire

Francophonie : des mots pour le dire

La Semaine de la langue française et de la francophonie qui s’est déroulée la semaine dernière a permis de célébrer la langue française à travers de nombreuses animations organisées partout en France et à l’étranger.

La parole était le thème de cette 23e édition, elle a permis de débattre, de s’exprimer en public, de transmettre, de raconter, de mobiliser la voix, le ton et l’accent. En invitant le grand public et tous les acteurs de l’événement, alliances françaises, Instituts français et centres culturels étrangers, villes et villages partenaires, librairies et bibliothèques, établissements scolaires et associations, théâtres et musées… Créée en 1995 à l’initiative du ministère de la Culture et de la Communication, cette semaine s’est interrogée sur les multiples usages de la parole. Plus de 1 500 événements se sont déroulés partout dans le monde, y compris sur les réseaux sociaux : une occasion privilégiée pour les amoureux des mots de tous âges et de tous horizons.

Dis-moi dix mots
La Semaine de la langue française et de la francophonie est un temps fort de l’opération nationale « Dis-moi dix mots » : chaque année, dix mots sont mis à l’honneur. Pour l’année scolaire 2017-2018, les dix mots retenus sont : accent, bagou, griot et griotte, jactance, ohé, placoter, susurrer, truculent, voix, volubile.
• La Bataille des 10 Mots 2018 : à l’occasion de la Semaine de la langue française et de la Francophonie, les concurrents ont déployé leurs talents dans une arène virtuelle. Des mots qui fusent sous toutes les formes, de la poésie à la vidéo en passant par la lecture de poème ! Tout le monde a pu concourir à la Bataille des 10 mots, quel que soit l’âge ou le pays
• Exposition 2017-2018 : l’exposition, constituée d’une collection de 12 affiches autour des dix mots et de la thématique de la parole, a permis d’animer un lieu en donnant un équivalent visuel à chaque mot.
• 2e édition du Magnifique printemps en Auvergne‑Rhône-Alpes : le festival « Magnifique Printemps » réunit le Printemps des Poètes à Lyon et la Semaine de la langue française et de la Francophonieen Auvergne-Rhône-Alpes pour proposer un rendez-vous incontournable autour de la langue et de la poésie. Pendant 15 jours, du 10 au 25 mars 2018, plus d’une quarantaine de rendez-vous étaient proposés par de nombreuses structures sur tout le territoire de la Métropole de Lyon et d’Auvergne-Rhône-Alpes afin de partager le plaisir des mots et faire entendre la voix des auteurs et poètes : lectures musicales, rencontres avec des écrivains, performances poétiques, spectacles, expériences insolites, ateliers d’écriture, expositions, déambulations, concours…
• Concours de twittérature 2018 : comme chaque année, le concours de twittérature du Rendez-vous des écoles francophones en réseau (REFER)met à l’honneur les talents d’écriture des élèves francophones. Cette activité pédagogique, créative et ludique, qui s’est déroulée du 8 janvier au 28 février 2018, visait également la valorisation de la culture et de la langue française.
Fidèle à la tradition, ce concours se liait donc aux actions menées dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la Francophonie en reprenant les mots proposés par Dis-moi dix mots. Il avait pour but de faire produire, par des élèves francophones de 5 à 18 ans, un tweet en rapport avec le thème imaginé par le REFER, thème toujours en lien avec celui de Dis-moi dix mots. Le tweet pouvait être augmenté d’une image, d’une vidéo ou d’une balade à condition qu’il s’agisse d’une production originale. Les adultes aussi pouvaient y participer pour le plaisir.
Bibliographie jeunesse sur l’oralité : dans le cadre de l’édition « Dis-moi dix mots sur tous les tons » consacrée aux usages de la parole, le Centre national de la littérature pour la jeunesse, la joie par les livresde la BNF a proposé une bibliographie sur le thème de l’oralité. Les ouvrages pouvaient être utiles lors des différents ateliers ou animations.
• Onésime en ligne : une plateforme d’activités et de ressources pour sensibiliser à la francophonie fait son apparition sur la Toile. Forte de son succès international, l’association la Caravane des dix mots a lancé le 29 mai dernier un espace numérique de partage qui promeut la francophonie dans sa richesse et sa pluralité : caravane-onesime.com. La plateforme tient son nom d’Onésime Reclus (1837-1916), géographe et voyageur à qui l’on doit le mot « francophonie ». En 2017, la Caravane des dix mots s’inscrit dans une démarche active et militante, celle d’une sensibilisation à « la diversité culturelle et linguistique que chaque être humain porte en lui ».
• Livret 2017-2018 : le livret des dix mots proposait des textes inédits d’auteurs francophones accompagnés de citations et de définitions (à destination d’un public adolescent et adulte).

Dis-moi dix mots : l’enseignement
• Lecture et écriture : « Dis-moi dix mots » une opération nationale de sensibilisation à la langue française qui se déroule tout au long de l’année scolaire. Elle est organisée par le ministère de la Culture. Dans ce cadre, le ministère de l’Éducation nationale organise un concours de création littéraire ouvert aux élèves des écoles, collèges et lycées. Les élèves sont invités à jouer avec dix mots et à les mettre en scène sur tous les modes : écriture, chanson, dessin, etc.
• Un concours de création littéraire : la maîtrise de la langue est au cœur des missions de l’École.
• Un concours ouvert aux élèves : ce concours est ouvert aux classes des écoles élémentaires, des collèges et des lycées généraux, technologiques, professionnels et agricoles, y compris ceux relevant de l’agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) et de la mission laïque française ainsi qu’aux classes d’établissements étrangers (FLE-FLS). C’est le Concours des dix mots.
• Les dix mots choisis : dix mots sont choisis, chaque année, par les différents partenaires francophones : la France, la Belgique, le Québec, la Suisse et l’Organisation internationale de la francophonie qui regroupe 77 États et gouvernements dans le monde. La nouvelle édition « Dis-moi dix mots sur tous les tons » libère la parole, à voix basse ou à voix haute, avec ou sans accent. Elle se déclame dans les discours, s’échange au cours de débats, se met en scène au théâtre et laisse toute sa place à l’improvisation. Ainsi les dix mots choisis invitent à s’interroger sur les multiples usages de la parole : accent, bagou, griot et griotte, jactance, ohé, placoter, susurrer, truculent.e, voix, volubile.£
• Participation des élèves : les classes élémentaires sont invitées à réaliser collectivement une production littéraire et plastique, à partir de la thématique et des dix mots choisis. Cette production prendra la forme d’un imagier mêlant texte et illustration, mettant en contexte entre trois et dix mots de la sélection.
Quant aux classes de collège et lycée sont invitées à réaliser collectivement une production littéraire reposant sur un travail linguistique incluant une dimension artistique, à partir de la thématique et des dix mots choisis.
• Des initiatives tout au long de l’année scolaire : « Dis-moi dix mots » est une opération nationale qui se déroule de septembre à juin. Elle a pour objectif de sensibiliser le grand public de façon ludique à la langue française. De nombreux événements sont organisés toute l’année et notamment au cours de la Semaine de la langue française et de la francophonie. L’opération « Dis-moi dix mots » peut-être l’occasion de : travailler sur le lexique ; libérer l’imaginaire pour s’exprimer sur tous les modes : dire, écrire, représenter, jouer, chanter, découvrir, et enfin permettre aux professeurs de différentes disciplines de travailler sur un projet transversal et aux élèves de participer à une œuvre collective.

Leave a Reply

Your email address will not be published.