Jeune création francophone

Jeune création francophone

Retour sur le premier fonds de soutien dédié à la jeune création dans les pays d’Afrique francophone subsaharienne et Haïti.

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, se félicite de la création du Fonds pour la jeune création francophone et remercie ses partenaires, une initiative portée par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), la Fédération Wallonie-Bruxelles et Wallonie Bruxelles International (FBW/WBI), le Film Fund Luxembourg (FFL), la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), Téléfilm Canada, TV5 MONDE, Orange, France Télévisions, la SACD France, la SACD Belgique et la SACD Canada. Ils se sont associés en vue de développer un projet porteur pour soutenir la langue française comme outil de création cinématographique et audiovisuel, et de promotion de la diversité culturelle dans les pays d’Afrique francophone subsaharienne *…  Ce dispositif novateur témoigne du dynamisme que le ministère de la Culture et le CNC veulent insuffler à la coopération de la France avec l’Afrique francophone. La promotion et le développement de la francophonie demeurent l’un des axes prioritaires de l’action de Françoise Nyssen.
Ce « Fonds pour la jeune création francophone » vise à soutenir l’émergence des jeunes auteurs en Afrique francophone subsaharienne, les écritures et dramaturgies propres aux différents territoires d’Afrique francophone, et ainsi renforcer le dynamisme de la création à différents niveaux : cinéma (long et court métrage), audiovisuel (fictions, séries, documentaires…) ou contenus dédiés pour le web. Il se compose de trois volets : un soutien à l’écriture et au développement de projets, un soutien à la production et enfin un soutien à la postproduction. Il permettra également d’encourager la structuration d’un écosystème audiovisuel local et aidera au montage de projets dont le but est autant de rencontrer leur public localement que de viser une audience internationale.
« Il est important d’encourager la créativité débordante et innovante des nouveaux talents d’Afrique francophone. Ils ont besoin d’être soutenus pour émerger dans leur pays ou dans la sphère internationale. Le CNC reste un partenaire attentif et privilégié pour tous ces pays d’Afrique francophone », a déclaré Frédérique Bredin, présidente du CNC.
La gestion du fonds, la coordination de la commission sélective et le suivi des projets sont confiés au collectif Generation Films, société de production de film burkinabé dont le but est de promouvoir et d’augmenter la quantité et la qualité de productions africaines. Le CNC a, quant à lui, été désigné par les partenaires pour être le coordinateur du dispositif et en assurer le suivi avec le collectif Generation Films.
Le Fonds pour la jeune création francophone a été envisagé comme un système d’aides sélectives destiné à soutenir le dynamisme de la création à différents niveaux : cinéma, séries audiovisuelles et contenus web. L’objectif est donc de contribuer à l´émergence de nouveaux réalisateurs et producteurs et de pouvoir accompagner leurs projets, choisis par une commission de professionnels, à leur étape de développement, de production et/ou de postproduction. Selon l’état d’avancement des projets choisis, ceux-ci pourront bénéficier d’une résidence en écriture pour leurs auteurs, d’apport numéraire pour la production du film et/ou de prestation et coaching en postproduction. Grâce à l’engagement de diffuseurs au sein du dispositif, la question de la diffusion des projets sera évaluée en amont.
À terme, l’objectif est également de développer des stratégies innovantes et de nouveaux mécanismes dans les pays concernés, d’accompagner les auteurs et producteurs dans l’avancement de leurs projets à toutes les étapes de la chaîne de production, et de promouvoir le développement d’un réseau international de jeunes cinéastes, de producteurs et leurs équipes, notamment via le suivi des projets soutenus par le fonds, à travers l’organisation d’évènements ou de rencontres au sein de festivals, la mise en réseau des équipes des films, etc.

* Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo Brazzaville, Congo RDC, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée, îles Comores et île Maurice, Madagascar, Mali, Niger, République Centrafricaine, Rwanda, Sénégal, Les Seychelles, Tchad, Togo.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.